Threads en chute libre : plus de la moitié de ses utilisateurs ont disparu !

Threads

Depuis que Twitter a changé de nom, Threads a fait son lancement aux États-Unis. Le réseau social américain a fait un énorme buzz. Pourtant, elle n’arrive pas à conserver ses utilisateurs sur le long terme. Lors d’une réunion de la compagnie, son patron, Mark Zuckerberg, aurait admis face à ses employé.es que la moitié de ces utilisateurs serait déjà partie.

Threads : l’application Meta qui veut rivaliser avec Twitter

Threads a connu un démarrage exceptionnel avec plus de cent millions d’abonnés qui ont rejoint la plateforme en quelques jours. Il s’agit du nouveau réseau social de Meta, anciennement connu sous les noms de :

  • Facebook
  • Inc. Meta Platforms
  • Meta.

L’immense entreprise américaine avait déjà connu des idées qui n’avaient pas marché et notamment lorsqu’elle s’est inspirée de Netflix et lance ses séries originales.

Ce réseau est un clone de Twitter en étant disponible qu’aux États-Unis. Les pays européens ou encore la France n’y ont donc pas encore accès. Cependant, Meta aurait grandement besoin de nouveaux utilisateurs. Après son très bon début, le désir de nouveauté est vite redescendu chez les utilisateurs. Threads a tout de suite perdu son élan. Lors d’une réunion le jeudi 27 juillet, Mark Zuckerberg annonçait la perte de la moitié des utilisateurs.

Fidéliser les utilisateurs du réseau social pour qu’ils restent sur la plateforme

Meta tente par tous les moyens de retenir ses utilisateurs et elle tente tout sur la fidélisation. Dès la mi-juillet, l’entreprise avait informé des nouveaux éléments de fidélisation, mais aussi l’arrivée de nouvelles fonctionnalités alléchantes. Dans cette mesure, il y avait particulièrement l’idée de faire apparaitre sur le réseau social Instagram qui appartient au même groupe, les threads les plus vus et avec le plus de succès. Aussi, le réseau social américain a pour projet de développer une version pour les ordinateurs ainsi qu’une fonction recherche.

A lire :  Quand le carnet d'entretien voiture passe à l'ère numérique

Bien que le changement du nom de Twitter en X par son propriétaire, le très controversé Elon Musk, avait ramené du monde sur cette nouvelle plateforme, l’engouement fut de très courtes durées. Même si les utilisateurs s’étaient inscrits en masse lors du lancement de Threads. Ces visiteurs ne sont pas devenus réguliers du tout !

La direction du réseau social nous informe qu’ils ne paniquent pas !

La BBC News relatait en début de semaine que le patron du groupe Meta, Mark Zuckerberg, ne voyait rien d’anormale à cette fuite de ces utilisateurs. Il défend que ces chiffres marquent seulement le début de ce nouveau réseau social. Le réseau va se développer avec le temps et réussir à fidéliser ses utilisateurs. Selon les informations de l’agence de presse Reuters, Meta affirme également que le nombre d’utilisateurs est meilleur que ce à quoi s’attendait le patron de Facebook et d’Instagram au départ.

L’ingénieur le plus connu au monde mise sur une communication rassurante. La baisse du nombre d’utilisateurs est normale bien que, dans l’idéal, il souhaiterait que les cent millions du départ restent. Il sait que cela n’est pas réaliste.

Une volonté de s’étendre aux utilisateurs européens

On attend donc dorénavant la version de l’application en Europe. Pour le moment, le réseau social n’est pas aux normes de la RGPD. Il vous faudra doubler de patience avant de pouvoir utiliser Threads. En plus, l’Union Européenne empêche les utilisateurs d’utiliser un VPN pour accéder à l’application.

Pour l’instant, Meta doit attendre le temps de se conformer au nouveau règlement des marchés numériques qui est en usage depuis le mois de mai dernier. Meta s’était mis dans l’embarras après que le groupe américain a été jugé par la Cour de Justice de l’Union européenne. En effet, elle avait estimé que Meta portait atteinte aux droits des utilisateurs de son service en conservant leurs données personnelles sans autorisation.

A lire :  Les meilleures applications de psychologie