Overture : la réponse de Meta, Microsoft, Amazon et TomTom à Google Maps !

Overture : la réponse de Meta, Microsoft, Amazon et TomTom à Google Maps !

Google Maps est l’application la plus utilisée et la plus connue dans le milieu de la cartographie numérique. Vous utilisez très certainement cette application sur votre smartphone lorsque vous êtes en voiture, à pied ou à vélo pour retrouver votre chemin !

Une volonté des autres GAFAM de concurrencer Google Maps et Apple Maps

Meta, Microsoft, Tom Tom et Amazon veulent détrôner le numéro 1 et ont lancé, en collaboration, Overture. Ces entreprises américaines ont mis en commun les données collectées ainsi que leurs financements pour lancer Overture Maps Foundation. Ce lancement a eu lieu au cours de l’année dernière. Aujourd’hui, les quatre compagnies qui évoluent dans le milieu de l’informatique (sauf Tom Tom qui est une société de cartographie) ont publié leur premier ensemble de données au cours de cette semaine. Les cartes sont donc dès à présent en accès libre.

Pour rendre les cartes encore plus interactives et intéressantes, vous aurez l’occasion d’en créer. En effet, il vous sera possible, avec les données cartographiques des quatre jeux fournis par l’association, de tracer les frontières de chaque pays.

Un système pensé pour que Meta, Microsoft, Amazon et TomTom réussissent à travailler ensemble

Ces grandes entreprises américaines, qui font toutes partie des GAFAM, à l’exception de Tom Tom, pèsent des milliards dans le marché mondial, il s’agit de :

  • Meta, anciennement Facebook (F)
  • Microsoft (M)
  • Amazon (A)
  • Et Tom Tom.

Toutes ces entreprises se sont associées pour rivaliser avec Google Maps qui avait perdu des utilisateurs après un bug qui avait provoqué une demi-douzaine d’accidents. Pour créer cette application, la collaboration de ces grandes entreprises a surtout utilisé les financements d’Amazon. Bien qu’ils ne soient pas capables de concurrence ceux d’Apple, on parle ici de plusieurs milliards de dollars.

A lire :  Comment rencontrer des gens en 2022 ?

Des données ouvertes pour des développeurs qui souhaiteraient s’ajouter

Grâce aux données enregistrées par l’application, les développeurs ont su créer des produits uniques de cartographie et de navigation à échelle mondiale. Pour le moment, Overture recense plus de cinquante-neuf millions de lieux. Ces publications de lieux d’intérêt comprennent aussi des données sur les bâtiments ainsi que les limites administratives et les réseaux de transport.

L’application est donc complète et inclus tout ce que vous devez savoir lorsque vous chercher un endroit. Si vous êtes une entreprise, petite ou grande, vous êtes donc en capacité de tout cartographier. L’entreprise prévoit aussi, pour continuer dans sa lancée, de collaborer à grande échelle avec toutes les entreprises afin de maintenir une base de données constamment actualisée.

Est-ce qu’Overture est une menace pour Apple Maps et Google Maps ?

Overture Maps Foundation a été pensée pour rivaliser avec Apple Maps et Google Maps. Et cette création pourrait bien relancer les dés dans le domaine de la cartographie. Bien que cette application soit toute récente – elle a été créée l’année dernière – elle a déjà beaucoup de nouveauté. En effet, l’originalité de cette plateforme repose sur le partage de données : les développeurs pourront créer des applications. De cette façon, les coûts seront considérablement réduits et la disponibilité des données bien plus simples.

Aujourd’hui, les développeurs doivent tous payer un certain montant pour être en mesure d’accéder à l’API de Google Maps. L’API est l’interface logicielle qui va vous permettre de vous connecter à un service ou encore à un logiciel. Vous pourrez le lier à un autre logiciel afin d’échanger des fonctionnalités ainsi que des données. De la même manière, Apple facture les développeurs dont la création d’applications ne sont pas natives. Il s’agit donc d’un bouleversement dans le domaine de la cartographie en ligne.

A lire :  PhotoRoom : Une application de retouche photos (presque) magique

D’autant que le jeu de données présenté n’est que le premier d’une longue liste. De prochaines versions enrichies sont déjà attendues, bien que l’on ne connaisse pas encore de dates précises. Les contributions et les questions concernant le programme sont toutes appréciées, voire, recommandées.