Voiture électrique : le vrai problème, c’est la charge rapide !

Dans ce monde qui passe au vert, le milieu automobile n’a pas échappé à la règle. La transition entre le thermique et l’électrique est en pleine effervescence. L’automobile connaît actuellement l’un de ses plus grands bouleversements. Poussés par l’envie d’en faire plus pour notre environnement, les constructeurs automobiles se mobilisent pour sortir des modèles plus respectueux, loin du thermique. Les voitures électriques proposent une alternative économique et écologique au consommateur. Mais, dans un monde où l’on souhaite aller plus vite, l’arrivée des charges rapides est un réel fléau pour la voiture électrique qui en devient rapidement dépendante.

Un équilibre à trouver entre rapidité et longévité

L’un des problèmes majeurs associés à la charge rapide est son impact sur la durée de vie des batteries. Comme pour un téléphone ou un ordinateur, utilisé trop régulièrement, une charge rapide peut endommager plus rapidement votre batterie. Cela se traduit par

  • une perte de puissante
  • des charges qui ne tiennent plus dans le temps
  • Réduction de la capacité de stockage de batterie

Pour préserver sa batterie, il ne faudrait pas excéder 5 % de ses chargements en recharge rapide, et pourtant quand on commence, difficile de s’arrêter. Tout d’abord, pour une question de temps, en fonction des modèles de véhicule, la recharge peut s’effectuer en 10 à 20 min pour 80 % contre près de 45 min habituellement.

De plus, l’électricité distribuée étant de l’électricité dite chaude, certains automobilistes remarquent une légère augmentation de puissance dans le véhicule. Et, cependant, au fur et à mesure de l’utilisation des batteries rapides, vous remarquerez une perte de puissance constante de votre véhicule, votre batterie ne tiendra plus aussi longtemps et pourra même être réduite de deux. De plus, il vous sera demandé de refaire une recharge de manière beaucoup plus régulière. Une dépendance électrique est donc à prévoir si les charges rapides sont trop fréquentes.

A lire :  Pénurie d'essence dans certaines régions, faut-il s'inquiéter ?

Plus rapide, mais plus coûteux

Bien que la charge rapide soit pratique, elle est plus coûteuse que la charge lente. Pour 100 km d’autonomie, une charge lente tablera sur des coûts équivalents à 3,70 € contre 19,95 € pour 100 km avec une recharge rapide. Un coût qui n’est pas négligeable quand on connaît les risques d’une charge rapide trop fréquente. Des incitations gouvernementales et des politiques tarifaires appropriées pourraient encourager une utilisation plus répandue de la charge rapide et rendre cette option plus économique pour les conducteurs. Attention cependant à ne pas en abuser…

D’où provient l’énergie d’une recharge rapide

L’énergie utilisée pour les recharges rapides des véhicules électriques provient généralement du réseau électrique. Lorsqu’un véhicule électrique est branché à une borne de recharge rapide, celle-ci est directement connectée au réseau électrique. Néanmoins, on appelle ce type d’énergie de l’électricité chaude, c’est-à-dire qu’elle est constamment sous tension au bout des câbles de recharge. On peut aussi dire que les bornes sont sous tension en permanence. Ces bornes rapides sont conçues pour fournir de l’électricité rapidement et à haute intensité. Cependant, cette capacité élevée peut également poser des défis pour le réseau électrique local, qui doit produire plus d’électricité dans un délai très court. Selon les pays, la source d’électricité chaude peut être différente. Néanmoins, le problème principal reste le même : une trop grande tension électrique distribuée de manière constante.

Une course contre-la-montre

Bien que la technologie de charge rapide ait considérablement évolué, le temps de charge demeure plus long que le remplissage d’un réservoir d’essence. La mission du constructeur automobile est de trouver une solution pour allier charge rapide, durabilité de la batterie, enjeux économiques. Mais surtout de trouver un moyen écologique de recycler les batteries usées par la charge rapide. Puisque aujourd’hui, les batteries des voitures électriques ne sont pas recyclables, les constructeurs se doivent de trouver une solution pour les batteries afin d’améliorer l’expérience de l’électrique.

A lire :  Comment construire une maison à faible consommation énergétique ?