Faut-il épargner ou investir ? Le guide !

Faut-il épargner ou investir ? Le guide !

En matière de gestion d’argent, nous avons tous des préférences, mais en matière de placement, on ne sait pas toujours s’il faut se tourner vers l’épargne ou l’investissement. Qu’est-ce qui est le plus rentable ? L’épargne consiste à rentabiliser son argent, l’investissement à fructifier un capital. Mais quelle est la solution la plus conseillée en ce moment ?

Et si vous arrêtiez de vous poser la question et faire les deux ? Après tout, rien ne vous empêche d’envisager différents horizons de placement.

Quelle différence entre épargner et investir ?

L’investissement et l’épargne sont deux options permettant à l’épargnant de mettre un peu d’argent de côté pour faire face à l’avenir. Mais ces deux options ont des horizons de placement différents.

Commençons par l’épargne

En épargnant, on se constitue une petite réserve d’argent à utiliser en cas de coup dur à l’avenir. On revient régulièrement vers cette épargne pour la faire grossir jusqu’à se créer un bon capital. Il peut y avoir deux types d’épargne :

  • une épargne liquide : disponible et utilisable à tout moment, elle est souvent sur un livret d’épargne réglementé
  • une épargne investie : l’argent n’est pas bloqué, mais le retrait n’est pas instantané, il est placé sur une assurance-vie ou un plan d’épargne à long terme

Passons à l’investissement

En investissant, on place son argent là où on sait qu’il va être fructifié. L’objectif étant de générer un bénéfice sur le long terme, on mobilise généralement une somme plus ou moins conséquente pour qu’elle accumule des gains intéressants. À savoir que les gains générés varient en fonction du support de placement.

A lire :  Chèque impayé : combien de temps pour régulariser ?

Une fois que l’épargnant retire son capital, il réalise des gains, des plus-values, inversement aux moins-values réalisées s’il perd de l’argent.

Vaut-il mieux épargner ou investir ?

Notre conseil serait de ne pas choisir entre épargner et investir, mais de faire les deux. L’idée n’est pas de faire les deux anarchiquement, mais au bon moment et dans des proportions bien étudiées et pensées au préalable.

On se crée une épargne de précaution

Il est crucial de se créer une épargne de précaution, l’équivalent de trois mois de salaire au minimum. Ainsi, on a des fonds disponibles, prêts à l’usage s’il y a des imprévus ou des projets à court terme à financer. Il est conseillé d’opter pour des supports sur lesquels on dépose facilement des fonds, comme les livrets bancaires.

Pour savoir quel montant épargner, on tient compte du montant de ses revenus et on se réfère à la règle des 50/30/20. Cela donne ce qui suit :

  • 50 % des revenus vont aux charges obligatoires et fixes : loyer, assurances, transports, crédits
  • 30 % des revenus vont aux dépenses fluctuantes : shopping, sorties, cinéma
  • 20 % des revenus vont à l’épargne

On investit tôt

Si on souhaite se lancer dans l’investissement, il faut le faire le plus tôt possible pour profiter de la capitalisation. Ainsi, l’investissement grandit de manière exponentielle. On peut aussi réinvestir les gains récoltés pour générer de nouveaux intérêts.

On n’hésite pas à investir des petites sommes

Investir des petites sommes parait dérisoire, mais cela est suffisant pour se lancer et se constituer un capital. Si on prend seulement 1 % de ses revenus à investir, cela aura un impact conséquent à terme. Dans ce cas, il ne faut pas voir l’investissement comme une charge en plus, mais comme une nouvelle constitution de l’épargne. On se réfère à la règle des 50/30/20 et on la transforme en 50/30/19/1 pour investir le dernier pour cent.

A lire :  Est-ce que les retraités bénéficient de la prime inflation ?

Est-il intéressant d’investir dans l’immobilier ?

En 2022, on remarque que le marché de l’immobilier est assez dynamique, surtout dans certaines villes où l’attractivité est décuplée avec des prix abordables. Dans ces villes, il est conseillé de se tourner vers l’investissement locatif, là où le potentiel de rendement est attractif et supérieur aux placements financiers.