Comment faire un crédit peut-il nous servir à épargner ?

Comment faire un crédit peut-il nous servir à épargner ?

Cela peut sembler paradoxal, mais faire un crédit de manière réfléchie, peut contribuer à améliorer la gestion de votre budget et à le gonfler. C’est une initiative, qui peut se révéler très efficace, pour étendre son épargne, et enrichir son patrimoine. Dans cet article, nous allons vous donner plus de détails sur cette démarche et nous allons vous expliquer comment procéder pour récolter de bons retours.

Pourquoi faire un crédit ?

Un crédit sert à acquérir un bien/service sans devoir attendre le temps de faire des économies, qui peut s’avérer être très long, surtout lorsqu’il s’agit d’un bien à valeur conséquente. Ainsi, faire un crédit permet de gagner en temps et en énergie, en faisant le remboursement par tranches et sur le long terme (relativement). À condition bien sûr de l’utiliser à bon escient.

Sur le plan budgétaire, nous discernons deux modes de crédit :

  • les crédits qui servent à générer des revenus supplémentaires enrichissants
  • les crédits qui au contraire auront tendance à vous appauvrir dans la mesure où ils engendrent une charge sans valeur ajoutée

C’est pourquoi, il est important de différencier les deux afin d’opter pour les crédits rentables, comme, les crédits immobiliers ou encore les actions d’entreprises. Ces derniers créent d’une façon récurrente des revenus. Par ailleurs, ces biens possédés via un crédit, peuvent gagner en valeur avec le temps, et en l’occurrence bâtir un patrimoine et ancrer un capital supplémentaire pour la personne ayant acquis ces biens.

Le crédit : un bras de levier parfois sous-estimé

L’effet de levier veut dire être en capacité de posséder un bien sans détenir un grand capital, voire sans argent du tout, en ayant recours au crédit. Quand le crédit est complétement remboursé, le concerné aura en sa possession un bien, financé majoritairement par un tiers (par exemple les locataires, dividendes, etc.), et aura gagné la valeur du bien en capital, en plus de l’amplification de cette dernière. Tout cela en ne partant de rien ou presque.

A lire :  Découvrez la prime de partage de la valeur pour un meilleur pouvoir d'achat

Le rôle du crédit dans la gestion budgétaire du quotidien

Il est préconisé d’utiliser les crédits pour les grosses dépenses (les grands projets), qui consomment trop d’épargne, et dont la durée d’exploitation est importante sur le long terme, comme c’est le cas d’un véhicule par exemple. Ça reste valable même dans le cas où vous possédez l’épargne pour l’acheter comptant, il reste toujours préférable de faire un crédit. Si bien évidemment vous êtes en mesure de le rembourser, et que la charge de votre endettement n’est pas au-dessus de 35 % de vos revenus.

D’un côté, vous préservez votre épargne, que vous aurez la possibilité d’investir pour en tirer des intérêts. D’un autre côté, vous serez assurés par l’assurance emprunteur tout au long de la période du crédit. Ce qui veut dire que vous bénéficierez d’une prise en charge des mensualités si vous tombez malade, et le remboursement restant de crédit ne sera pas à la charge de votre famille en cas de décès. De cette manière, vous détiendrez votre bien et vous pourrez préserver vos économies. Rembourser votre prêt sera comme faire un effort d’épargne chaque mois.

Pour ce qui est du taux de crédit et du taux d’épargne, il faut savoir qu’un taux de prêt à 3 % équivaut à un taux d’épargne à 1,5 %. Donc, un placement à 1,5 % d’intérêt seulement peut compenser les intérêts d’un prêt à 3 %. Dans ce cas de figure, un placement à 3 % génère le double du coût du prêt.

Pour conclure, si vous êtes en possession de “cash” et d’épargne, prenez le soin de faire vos calculs et veillez à les préserver.