Comment calculer le pouvoir d’achat immobilier ?

Comment calculer le pouvoir d'achat immobilier ?

Le pouvoir d’achat d’un bien immobilier correspond au nombre de mètres carrés disponibles. Ce sont des données variables qui sont affectées par de nombreux facteurs.

Si le pouvoir d’achat immobilier varie d’une ville à l’autre, la conjoncture économique aussi. L’augmentation des prix contribue à réduire le pouvoir d’achat des ménages désireux d’acquérir un bien immobilier. A l’inverse, si les prix diminuent, vous pouvez acheter plus de mètres carrés avec le même crédit immobilier et pour la même durée de remboursement.

Le calcul du pouvoir d’achat immobilier

Pour calculer le pouvoir d’achat immobilier d’un ménage, il faut tenir compte de la solvabilité d’une ville et du prix de l’immobilier au mètre carré. Les facteurs pris en compte pour le calcul de la capacité d’emprunt sont :

  • Le nombre d’emprunteurs (emprunteurs seuls ou co-emprunteurs. Cela influe sur le calcul, notamment en raison des revenus cumulés des emprunts collectifs) ;
  • Les revenus du travail, les primes et les pensions de vieillesse ;
  • Les autres revenus (frais d’entretien, loyers perçus dans le cadre d’un investissement locatif, etc.) ;
  • Les dépenses du ménage (telles que les pensions alimentaires, les crédits à la consommation en cours et autres hypothèques) ;
  • Le loyer restant (par exemple, si vous louez votre résidence principale et que vous achetez une résidence secondaire).

Pour identifier le pouvoir d’achat d’un bien immobilier, il faut également connaître le taux d’intérêt du prêt. Cela affecte le coût total du prêt, et donc le quota des mensualités.

Augmenter le pouvoir d'achat immobilier

Augmenter le pouvoir d’achat immobilier

Bien sûr, il existe des solutions pour augmenter votre capacité d’emprunt, et donc votre pouvoir d’achat immobilier. Premièrement, il y a les taux d’intérêt qui changent avec le temps (les taux ont certainement baissé et ont atteint des creux historiques au début de 2022, puis ont recommencé à augmenter). Ils changent également selon l’institution financière. La baisse des taux d’intérêt sur les prêts peut réduire le coût global d’un prêt.

A lire :  Les points essentiels concernant le pouvoir d'achat des fonctionnaires

Les prêts sponsorisés sont une autre solution qui fait baisser le coût global de l’emprunt. Par exemple, un Prêt à Taux Zéro vous permet d’emprunter jusqu’à 40 % de votre projet sans intérêt (la limite dépend du type de bien et de sa localisation). Encore une fois, réduire vos coûts d’emprunt vous permet d’emprunter plus, et donc d’acheter plus de quantités.

Un autre facteur qui influe sur le coût d’un prêt est l’assurance de l’emprunteur. La fermeture avec les banques vous coûtera cher, augmentera l’effet de levier, réduira les emprunts et réduira le pouvoir d’achat de l’immobilier. De plus, des apports élevés en capital sont recommandés pour les hypothèques. Combinée à une hypothèque, cette contribution permet d’accéder à de plus grandes propriétés.

Sachez que si vous pouvez demander un prêt non contributif sous certaines conditions, cela devient plus difficile. Pour augmenter vos chances de recevoir une offre de prêt, vous pouvez augmenter vos dons personnels en économisant de l’argent, en demandant de l’aide à vos proches ou en réalisant des Prêts à Taux Zéro qui servent de dons.

Un primo-accédant aura un apport individuel moins élevé qu’un deuxième acquéreur qui revend le bien avant de procéder à un nouvel achat.

A court terme, les taux d’intérêt sur les prêts seront plus bas. Cependant, le montant du remboursement sera plus élevé, ce qui affectera le taux d’endettement. Dans certains cas, il peut être préférable de rendre les conditions d’un prêt hypothécaire un peu moins favorables et d’échelonner vos remboursements pour pouvoir emprunter davantage.

A lire :  Le séminaire de cohésion : Que va-t-il apporter au sein de votre équipe ?

Enfin, si vous pouvez miser sur les conditions de prêt, attendre que les taux des crédits immobiliers baissent, comparer les taux immobiliers ou miser sur une assurance-crédit, alors le marché immobilier a un fort impact sur votre pouvoir d’achat immobilier.

Les actualités

Les lois sur le pouvoir d’achat traitent la hausse des prix. Il est urgent de protéger le pouvoir d’achat immobilier des Français face à la hausse des taux d’intérêt ! La loi sur le pouvoir d’achat vient d’être votée par le Parlement. La prolongation de la prime Macron a été la première mesure approuvée par les eurodéputés. Les prix augmentent, mais pas les revenus. Surtout, les prix augmentent trop vite pour que les bénéfices suivent.

Notre pouvoir d’achat a donc fortement baissé ces derniers mois sous les pressions inflationnistes consécutives au déclenchement de la guerre en l’Ukraine et la Russie. Pour doper les revenus et stimuler la consommation, le gouvernement multiplie les mesures votées en urgence par les parlementaires.