Fair-play financier: «On n’a rien à cacher», affirme Nasser Al-Khelaïfi

«On n’a rien à cacher», a affirmé le président du Paris SG, Nasser Al-Khelaïfi, mercredi en conférence de presse, alors que l’UEFA a ouvert une enquête visant son club dans le cadre du fair-play financier après les transferts retentissants de Neymar et Kylian Mbappé.

«On est très confiant dans notre position et notre recrutement. L’UEFA peut faire comme elle le veut, mais on a tout fait de façon transparente. On n’a rien caché, on n’a pas besoin de cacher quelque chose», a expliqué le président du PSG lors de la présentation du nouvel attaquant parisien Kylian Mbappé.

Le PSG a recruté cet été le Brésilien Neymar pour 222 millions d’euros (payés à Barcelone) et Mbappé a été prêté par Monaco pour une saison avec une option d’achat de 180 millions d’euros dont 35 millions de bonus. Ce sont les deux transferts les plus chers de l’histoire.

L’enquête de l’UEFA «portera sur la conformité du club avec l’exigence de l’équilibre financier, en particulier à la lumière de son activité de transfert récente». Dans le cadre du fair-play financier édicté par l’UEFA, un club ne doit pas dépenser plus qu’il ne gagne, qu’il ait ou non un actionnaire richissime, comme le Qatar, propriétaire du PSG depuis l’été 2011.

«On respecte tous les règlements de l’UEFA ou de la Fifa. Si d’autres clubs ne sont pas contents, ce n’est pas notre problème. Mon intérêt, c’est d’atteindre nos objectifs», a clamé le président parisien, qui a affirmé ouvrir les portes des bureaux du club à l’instance européenne, «avec grand plaisir».

admin Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *