Ray-Ban Stories de Facebook : les propriétaires les délaissent déjà !

Ray-Ban Stories de Facebook : les propriétaires les délaissent déjà !

Au cours de l’année 2021, la maison mère de Facebook avait annoncé son nouveau projet qui était des lunettes connectées. Ce nouvel article du géant des réseaux sociaux était en partenariat avec la fameuse marque de lunettes de soleil, Ray-Ban. 

Facebook et le lancement d’un projet innovant : un partenariat avec Ray-Ban

Ce projet innovant et futuriste a été lancé par Facebook avec Ray-Ban. C’est une marque de lunettes de soleil et de montures de lunettes créée en 1937 par Bausch & Lomb, une entreprise américaine. La marque est devenue célèbre pour ses designs emblématiques, sa qualité de fabrication et son association avec la culture de la mode et du cinéma.

Ces lunettes connectées permettaient à tous les utilisateurs de :

  • Prendre des photos
  • Filmer
  • Et écouter de la musique !

Il s’agissait donc d’une idée intéressante et innovante. Néanmoins, l’heure du succès est passée. Ces lunettes intelligentes n’ont pas connu celui qui était attendu. De la même manière que les Google Glass ont officiellement été arrêtés par Google au mois de mars 2023, Facebook fait de même.

Un partenariat qui n’a pas eu le succès attendu

Ce partenariat n’a pas marché selon un document interne de la marque qui montre que la réussite n’y était pas. En effet, ces montures ont été lancées en septembre 2021. Pourtant, les modèles ne se sont vendus qu’à seulement 300.000 exemplaires, selon un document qui fut révélé par le Wall Street Journal. Mais le nombre d’utilisateurs de ces paires est encore plus mince. Le journal états-unien affirme qu’uniquement 27.000 personnes utilisent ces lunettes plus d’une fois par mois. Ce gadget est donc utilisé par moins de 10% des personnes qui en possèdent.

A lire :  TEMU : tout sur le site chinois qui bouleverse le e-commerce !

Un projet qui s’est confronté à de nombreux problèmes techniques

L’étude interne sur la question a donc évoqué de nombreux problèmes qui pouvaient expliquer cet échec. D’abord, la durée de vie de la batterie est très faible. Aussi, les commandes vocales et l’audio ne sont pas très bons. C’est donc toute l’idée derrière « Ray-Ban Stories » qui ne marche pas ! Encore plus que l’expérience très décevante pour la plupart des utilisateurs, c’est aussi le prix qui ne plait pas. Les modèles sont vendus sur le site de Ray-Ban pour près de 400 euros. Les prix varient entre 359 et 409 euros. Il y a tout de même une promotion de -30% sur les modèles actuellement.

Il s’agit donc pour la marque de comprendre ce qui n’a pas marché et comment faire pour passer au-dessus de cet échec commercial. Meta présente un nouveau projet avec la sortie de nouvelles gammes de lunettes. Elles seront plus larges avec une meilleure technologie pour l’automne.

Est-ce que Facebook veut se réinventer avec un nouveau projet ?

Facebook qui est aujourd’hui nommé Meta Platforms, Inc. a annoncé à plusieurs reprises son intérêt pour les technologies de réalité augmentée et virtuelle. En effet, ils ont déjà collaboré avec d’autres entreprises pour développer des produits liés à la réalité virtuelle, tels que l’Oculus Rift. Il est donc fort probable qu’ils continuent à explorer des projets de ce type.

Pour se réinventer après cet échec commercial, le géant du monde des réseaux sociaux s’est refait un design. En effet, Facebook a lancé sa propre télévision Watch pour rivaliser avec YouTube et Netflix et les résultats commerciaux sont mitigés.

A lire :  Le patron de Facebook s’excuse et reconnaît des «erreurs»

Pour ce qui est du projet de cette seconde génération de lunettes, ce partenariat peut être permis et devenir lucratif. En effet, il s’agit d’un partenariat entre Meta et Ray-Ban qui devrait bien marcher. En effet, la division « Reality Labs » de Meta est connu pour avoir perdu plusieurs milliards de dollars pendant la première période de 2023. Les six premiers moins ont été dures pour le pôle dédié au métavers et aux technologies de réalité virtuelle. Cependant, le géant de l’informatique a de plus en plus d’utilisateurs.