Comment rattraper son épargne retraite ?

Comment rattraper son épargne retraite ?

Il est important de constituer un capital conséquent afin de préparer sa retraite. En effet, économiser une partie de sa rémunération mensuelle ou bien annuelle permet de constituer un patrimoine suffisant pour garantir un niveau de vie décent suite à votre sortie du marché du travail. Cependant, dans certains cas, des contretemps en termes d’épargne peuvent survenir enclenchant des retards de rentrées de fonds. Ce retard peut être rattrapé si vous mettez en application certaines méthodes d’optimisation budgétaire. Si vous voulez en savoir plus, nous vous conseillons de poursuivre la lecture de cet article.

Le plan d’épargne retraite PER, comment ça fonctionne ?

Il est nécessaire de définir la notion de PER (plan épargne retraite) avant de lister les techniques d’optimisation de l’épargne. En effet, l’épargne est régie par certains mécanismes et certaines règles dont vous devez prendre connaissance.

Qu’est-ce qu’un plan épargne retraite PER ?

Le plan épargne retraite consiste en l’ensemble des méthodes de planifications visant à exécuter des investissements financiers. Ces derniers se font durant la vie active du contribuable voulant constituer un patrimoine économique pour sa retraite. Le PER désigne une épargne par capitalisation qui génèrent une rente à la sortie du marché du travail. Le PER prévoit des versements périodiques d’une partie des revenus principaux du particulier sur un compte épargne. Les sommes servant aux versements sont bien évidemment bloquées et le particulier ne pourra en disposer qu’à sa sortie de la vie active.

Pour avoir une idée de ce qu’est une épargne efficace, prenant l’exemple d’une personne active ayant commencé à alimenter son épargne retraite depuis ses 30 ans en affectant à son compte épargne l’équivalent de 18% de ses revenus annuels, un taux qui correspond au plafond de ta cotisation REER (Régime Enregistré d’Épargne Retraite). Cette personne devrait avoir économisé une somme équivalente à 1 fois la rémunération qu’elle perçoit en une année. À 40 ans, le contribuable aura cumulé 2,1 fois son salaire perçu par année et 11,3 fois à l’âge de la retraite, c’est-à-dire 65 ans.

A lire :  Comment et où épargner son argent ?

Comment ouvrir un PER (Plan Épargne Retraite)

L’ouverture d’un PER est possible pour chaque épargnant, pour ce faire, il faut se rapprocher d’un organisme adapté.

  • Les établissements bancaires : ce type d’organisme propose des services de création d’un PER, cependant les prix ne sont pas très avantageux. En effet, les offres bancaires sont peu compétitives et sont plus couteuses de 2% par rapport à la moyenne du marché.
  • Les CGP (Conseillers en Gestion du Patrimoine) : les services proposés par ces professionnels sont intéressants, car ils offrent un accompagnement personnalisé avec des études de marchés détaillées. Ces dernières permettent d’élaborer la stratégie patrimoniale la plus adaptée à votre situation.
  • Les courtiers en ligne : ils proposeront des offres d’épargne à prix compétitifs, mais n’assureront pas d’accompagnement personnalisé. Cependant, si vous cherchez à diversifier vos investissements en épargne, ils vous seront d’une grande aide.

La liste ci-dessus est loin d’être exhaustive. En effet, les organismes proposant des services de création de PER sont nombreux et leurs offres sont diverses. Pensez donc à faire une étude minutieuse de l’ensemble des offres disponibles avant de faire votre choix. Il existe actuellement des comparateurs dédiés à ce type d’exercice.

Comment rattraper son épargne retraite ?

Que gagne-t-on à créer un PER (Plan Épargne Retraite) ?

La constitution d’une épargne auprès d’un établissement spécialisé présente un certain nombre d’avantages. En effet, même si votre compte épargne souffre d’un retard de rentrées d’argent, il est possible de combler ce dernier par des procédés d’optimisation des versements.

Quels sont les avantages de la constitution d’un PER ?

L’un des principaux avantages du PER réside dans la défiscalisation des versements ainsi que la déduction d’impôt possible. En effet, il s’agit d’un contournement de la fiscalité : en effectuant des versements d’une partie de vos revenus sur votre compte épargne, vous réduisez le poids des impôts auxquels est soumise votre rémunération. De plus, l’accessibilité à tous est l’un des points fort du PER. Les contrats ne coutent qu’une centaine d’euros et ne dépassent pas les 1 000 euros.

A lire :  Qu'est ce que l'écotourisme ?

Ces derniers sont également l’assurance d’une diversification du patrimoine investi. En effet, vous pouvez choisir d’effectuer des versements de vos revenus sur des fonds en euros sécurisés, mais qui assurent un rendement peu intéressant, ou bien sur des unités de compte qui proposent divers placements sur de nombreux actifs financiers. Il est possible d’effectuer des placements dans le domaine de l’immobilier à travers les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), OPCI (Organisme de Placement Collectif en Immobilier) et SCI (Société Civile Immobilières) ou bien dans des trackers.

Depuis quelques années, vous pouvez effectuer une sortie en capital. Les anciens contrats tels que le Madelin, le PERP et le contrat 83 permettaient exclusivement une sortie en rente. Désormais, vous pouvez effectuer une sortie en capital et disposer de l’argent épargné en faisant l’acquisition d’un bien immobilier, par exemple, en souscrivant au préalable à un contrat de retrait. L’autre avantage de ce type d’investissement est le déblocage anticipé.

Normalement, le PER n’est pas un contrat très permissif, mais, à certaines conditions telles que le décès du conjoint, le surendettement, la perte d’emploi, ou bien l’invalidité, le titulaire peut demander un déblocage anticipé des fonds épargnés.

Quels sont les procédés d’optimisation les plus efficaces pour rattraper son retard d’épargne retraite ?

L’un des conseils les plus efficaces est de limiter ses dépenses grâce à la création d’un plan budgétaire. Ce dernier peut être élaboré avec l’aide d’un spécialiste qui saura réduire vos sorties d’argents. En ce sens, il est essentiel de réévaluer son niveau de vie afin d’alimenter son compte épargne de retraite. Il faut également penser à adapter votre stratégie budgétaire en fonction de vos dettes afin d’optimiser votre revenu. Nous vous conseillons de recourir le moins possible à des prêts à longue échéance, car ces derniers vont puiser de manière durable sur vos revenus mensuels.

A lire :  Faut-il épargner ou investir ? Le guide !

Le dernier conseil est d’augmenter vos versements de cotisations. Sachez que si vous versez votre argent sur un compte d’épargne libre d’impôt, le revenu que vous engendrerez ne sera pas soumis à l’impôt. Cela est notamment le cas aussi pour le REER (Régime Enregistré d’Épargne Retraite). Vous êtes en droit de transférer vos revenus annuels sur ce compte à hauteur de 18%, en contrepartie, vous bénéficiez de réductions fiscales ainsi qu’une annulation d’impôts sur vos gains. Cependant, vos retraits demeureront soumis à l’impôt.

Il vous est également possible de placer votre revenu dans un compte REEE (Régime Enregistré d’épargne-études). Ce dernier est initialement destiné à l’épargne financières pour les projets de vos enfants. Les revenus versés ne sont pas imposables et vous aurez la possibilité de recevoir des subventions sous certaines conditions. Il est important de noter que vous pouvez transférer jusqu’à un plafond de 50 000 euros de votre compte REEE à votre compte REER. 

Maintenant, vous possédez tout le savoir nécessaires pour rattraper votre retard de compte épargne et optimiser vos placements financiers. Nous vous conseillons de bien vérifier les clauses de votre contrat de création de PER avant de conclure ce dernier. Cela vous évitera toutes complications à l’avenir, en particulier vis-à-vis de l’option de déblocage anticipé. Finalement, entourez-vous de conseillers spécialisés dans la gestion de l’épargne et du budget afin d’élaborer le plan de placement financier le plus judicieux selon votre situation.

Si vous optez pou des services en ligne, sachez que les arnaques sont bien réelles. Les risques de perte de capital ne sont pas négligeables, n’utilisez que des sites internet sécurisés.