OpenAI admet son échec : impossible de distinguer les textes IA et humain

Entre ChatGPT, les IA recréant les voix de personnalité

Un sujet fait polémique sur la toile il concerne la question suivante « Est-ce que OpenAI est capable de reconnaître du contenu produit par de l’IA à ceux des humains ? » La réponse est malheureusement, non. Pourtant, OpenAI est très conscient des risques liés à l’intelligence artificielle et celui-ci en particulier. C’est pourquoi l’entreprise à essayer de mettre à jour une application qui pourrait permettre de détecter des textes écrits à partir d’une intelligence artificielle. 

Qu’est ce que OpenIA ? 

ChatGPT est devenu célèbre ces derniers mois, expliquons pourquoi… c’est une application qui a été développée par des ingénieurs du groupe OpenIA. 

Et en réalité, c’est bien plus qu’un simple agent conversationnel. Pour être précis, c’est ce qu’on appelle une ia générative. On peut dire qu’il est intelligent puisqu’il se débrouille dans de nombreux domaines. Il peut écrire des livres, et par ailleurs écrire des lignes de code et même faire des classements à partir d’un tableur, vous l’aurez compris, il excelle dans de nombreux domaines.  

Le nom lui-même fait preuve d’intelligence, regardons ensemble ce que cela signifie et vous allez voir que tout prend sens. C’est une fusion parfaite entre « chat » pour les bavardages et « GPT” pour le modèle de transduction de langage prédictif. Ce qui n’est réellement pas rassurant, avouons-le. 

L’OpenIA met son détecteur en pause

Mais, il n’y a pas que des réussites pour l’entreprise. Car OpenIA joue les montagnes russes avec son détecteur à l’intelligence artificielle. Il se trouve qu’ils avaient sorti leur super outil qui allait permettre de détecter, mais maintenant, ils annoncent via leur blog que tout n’a pas pu ce passé comme ils le voulaient. Car il semblerait que leurs détections n’étaient pas vraiment dignes de confiance. C’est pourquoi ils ont décidé de le mettre en hors ligne pour le moment.   

A lire :  Pourquoi utiliser un AirTag ?

Ce n’est pas pour autant que OpenIA va se laisser abattre. Ils ont déjà prévu de faire leur retour, en faisant : 

  • de nouvelles recherches 
  • en développant une nouvelle application de détection. 

Comme si ils cherchaient la perfection quel que soit le domaine.

La concurrence se fait valoir sur le marché des détecteurs d’IA

OpenIA comme nous l’avons vu, à opter pour un temps de latence avant de revenir en force et de proposer un outil compétent permettant de détecter des textes écrits avec l’intelligence artificielle VS ceux écrits par l’humain. On ne va pas leur demander qu’il se presse pour pouvoir nous donner l’astuce, qui saura permettre de détecter les textes générés à partir d’une IA, mais tout de même des concurrents font progressivement leur apparition. 

En effet d’autres jouent les enquêteurs du langage : Copyleaks, GPTZero l’outil de chez Writer. Vous comprendrez que la compétition est rude. De plus, il est important de préciser que chaque site à sa petite approche personnelle pour détecter les textes sont générés par l’IA. Cependant, heureusement pour OpenIA les sites n’arrivent pas à les égaler non plus. 

Les résultats ne sont pas concluants. Ces détecteurs semblent aussi être dépassés par les évènements. Parfois, il arrive même que des textes entièrement humains se fassent étiqueter par “l’IA”, juste parce qu’il a été écrit avec inspiration. Mais, l’inverse peut se produire aussi. En conséquence, il est plutôt simple de comprendre que même ces outils ne sont pas encore au point et qu’il faudra encore patienter pour contrer les textes artificiels. 

A lire :  Pourquoi OpenAI cible désormais les entreprises avec ChatGPT Pro ?

L’art d’écrire soi-même 

Avec l’arrivée de ce genre d’application et site internet, nous pouvons être tentés de vouloir l’utiliser fréquemment. Mais, n’oubliez pas que faire travailler son propre cerveau pour écrire, c’est un entraînement super utile pour notre créativité.  

Effectivement, l’IA peut être un allié sympathique, mais gardons le contrôle. Apprenons à l’utiliser simplement pour un coup de pouce occasionnel, et encore ! Gardons notre plume pour pouvoir explorer nos propres idées et surtout laisser notre empreinte sur le papier. Finalement, retenons que créer des histoires ça nous donne plus de valeur que ce genre d’outils. Comme disait le célèbre Albert Einstein “C’est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime”.