Le White Fonting dans les CV : astuce ingénieuse ou piège malveillant ?

L’univers de la recherche d’emploi évolue constamment avec de nouvelles astuces et techniques qui émergent pour se démarquer dans un marché concurrentiel. Parmi ces méthodes, le White Fonting a suscité des débats passionnés au sein des candidats et des professionnels des ressources humaines.

Qu’est-ce que le White Fonting ?

Le « White Fonting » également appelé « Hidden Text » ou « Invisible Text » est une pratique consistant à inclure du texte en couleur blanche ou dans une couleur assortie à l’arrière-plan dans un document, comme un CV, afin de le rendre invisible à l’œil humain, mais toujours présent dans le fichier numérique.

Cette technique est souvent utilisée pour insérer des mots-clés, des compétences ou d’autres informations pertinentes dans le CV visibles seulement par les IA qui permettent de trier les candidatures des CV.

Les répercussions en cas de découverte ?

La pratique du « White Fonting » peut être considérée comme trompeuse et malhonnête, car elle vise à duper les systèmes de tri de candidatures. Cela peut créer une mauvaise impression auprès des recruteurs s’il le découvre. Très souvent, dans ce cas-là, vous passerez la première étape de présélection, mais vous serez rarement rappelé pour la suite. Bien que le texte soit invisible pour l’œil humain en version numérique, il peut tout de fois apparaître en version papier.  Cela donne directement une mauvaise impression du candidat.

Les alternatives à la tricherie

Si vous souhaitez vous démarquer sans recourir à la technique du White Fonting, il existe des petites techniques pour taper dans l’œil des recruteurs. Tout d’abord avoir un CV original et punchy. Il faut savoir qu’un CV original marquera le recruteur et vous aurez plus de chance de recevoir un retour.

A lire :  Ligue 1 : l'IA de Google prédit le classement à venir !

Même si beaucoup pensent que la lettre de motivation est passée, elle peut être très utile pour vous démarquer auprès du recruteur.  À condition qu’elle soit personnelle et adaptée à l’entreprise.

Éthique et réflexion 

La question du « White Fonting » dépasse les limites de l’efficacité technique. Elle soulève des questions plus larges sur l’éthique dans la recherche d’emploi. Les candidats doivent se demander si l’utilisation de telles méthodes correspond à leurs valeurs personnelles et à l’image professionnelle qu’ils souhaitent projeter. Une réputation de transparence, d’honnêteté peut être plus bénéfique pour l’avenir. Car, elle peut être considérée comme trompeuse et malhonnête contre les recruteurs et les employeurs.

Utiliser une astuce comme le « White Fonting » pourrait biaiser ce processus en mettant en avant des compétences ou des qualifications qui ne sont peut-être pas réellement détenues par le candidat.