Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’attestation d’assurance automobile

Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur l'attestation d'assurance automobile

Dans notre société actuelle, il est devenu primordial d’être titulaire du permis de conduire. En effet, même si l’apprentissage de la conduite peut être long et fastidieux, il est essentiel de l’obtenir afin de prendre son indépendance, et ainsi avoir moins de problèmes à trouver un emploi, car vous pourrez être mobile. Cependant, il faut savoir qu’assurer sa voiture est obligatoire. Nous allons tout vous dire sur l’attestation d’assurance.

Qu’est-ce qu’une attestation d’assurance automobile ?

Avant d’entrer dans les détails de cette dernière, il est important de bien comprendre ce qu’est un certificat d’assurance auto et savoir à quoi elle sert et dans quelles circonstances.

Une attestation d’assurance auto, aussi appelée carte verte, est un document indispensable pour pouvoir prendre la route. Il vous est remis par l’assureur chez lequel vous avez décidé de souscrire une assurance auto.

Néanmoins, vous n’allez pas avoir votre carte verte tout de suite, un papier de certificat provisoire vous sera remis et sera valable pour une période de 30 jours. La version définitive de votre document vous sera envoyée sous 15 jours après avoir signé votre contrat d’assurance.

Sur cette dernière, vous pouvez retrouver les éléments suivants :

  • L’identité du propriétaire du véhicule
  • Le nom de l’assureur
  • Les dates de validités de la carte verte
  • La catégorie du véhicule
  • La marque du véhicule
  • Le numéro de votre attestation d’assurance véhicule
  • Les numéros de votre plaque d’immatriculation

Ces informations sont utiles lorsque vous vous faites arrêter par des représentants des forces de l’ordre, mais aussi par les autres usagers de la route en cas d’accident afin que ces derniers puissent vous identifier en attendant la venue des premiers secours.

A lire :  Qu'est-ce qu'une assurance auto au km ?

une attestation d’assurance automobile

Quelles sanctions sont encourues en cas d’absence d’attestation d’assurance auto ?

Il est obligatoire d’avoir en permanence l’attestation d’assurance auto dans votre voiture. Car sinon, en cas de contrôle routier par les forces de l’ordre, vous vous exposez à des sanctions.

Si un membre des forces de l’ordre vous arrête et que vous n’êtes pas en possession de votre attestation d’assurance, vous vous exposez à une amende forfaitaire de 2ᵉ classe pour un montant de 35 €. Tout en sachant que cette dernière peut être majorée à hauteur de 150 €.

De plus, suite à ce contrôle de police où vous n’aviez pas en votre possession votre carte verte, vous avez un délai de 5 jours pour vous présenter au commissariat et montrer votre attestation d’assurance pour prouver que vous êtes bien assuré. Si vous ne le faites pas, vous recevrez une amende de 4ᵉ catégorie pour un montant de 750 € ! Il est donc très important de bien assurer sa voiture pour ne pas perdre une telle somme bêtement.

Comment comparer son assurance automobile ?

Comme beaucoup d’assurance, la plupart des individus cherchent à trouver une assurance auto au meilleur prix afin de ne pas trop débourser pour l’assurance de leur véhicule. Pour cela, il existe sur Internet, plusieurs comparateurs d’assurance pour que vous puissiez trouver l’assurance auto qui vous correspond. Cependant, il est important de prendre en compte les différentes composantes au cours du processus de comparaisons d’assurance.

Les franchises

On appelle franchise, le montant qui est à payer de la poche de l’assuré. Par exemple, si vous subissez un sinistre à la hauteur de 400 € sur votre véhicule et que votre franchise est de 50 €, l’assurance prendra en charge un montant de 350 € pour que vous puissiez faire face au préjudice que vous venez de subir.

A lire :  7 conseils pour être bien indemnisé par votre assureur

Les exclusions

On entend par le terme exclusion le fait que si vous subissez un dommage en étant en situation d’exclusion aux yeux de l’assurance, vous ne serez pas indemnisé par votre organisme assureur. Par exemple, en France, il existe deux principaux motifs d’exclusions qui sont l’absence de permis de conduire au moment des faits, ainsi que l’absence des conditions nécessaires pour assurer la sécurité lors du transport de passagers.

Cependant, si seuls ces deux motifs représentent une exclusion aux yeux de la loi en France, les assurances peuvent tout à fait ajouter des exclusions à votre contrat d’assurance automobiles. Si vous subissez ou commettez un préjudice en étant en situation d’exclusion, vous devrez vous-même payer les réparations de votre véhicule ou dédommager les victimes du préjudice.