Voiture électrique : des constructeurs de plus en plus sceptiques !

Une scène qui paraît improbable mais vraie. Alors que l’on nous répète constamment que les voitures électriques allaient être une solution pour notre environnement, les on dit prennent un tout autre tournant. En effet, de nombreux constructeurs revoient leur position, mais alors pourquoi un tel changement de discours si rapide de la part de connaisseur ? 

Retour en arrière pour un futur proche 

Le monde de l’automobile est en train de faire le moonwalk vers une annonce étonnante.  Dans un futur proche, nous avions annoncé que les voitures devraient faire un petit bourdonnement électrique. Car les moteurs thermiques vont devoir être « abandonnés » et se mettre en mode silencieux. Les stars qui devront être mises en avant ce sont vous l’aurez compris les voitures électriques.

L’Union européenne a d’ailleurs annoncé qu’en 2035, le bal de voiture que l’on voit chaque jour ne sera ouvert qu’aux voitures électriques. 

Scepticisme de la part des automobilistes et constructeurs

Cependant, même si l’Union Européenne affirme ceci, il semble que certains automobilistes se cachent faisant les sourds d’oreilles. Et préfère être sceptique face à l’installation de l’électrique pour tous. Apparemment, le coût de ces voitures électriques est un peu trop élevé pour certaines bourses, on ne peut pas dire le contraire. 

Mercedes, Toyota, Jeep s’exprime sur le sujet de l’électrique

Mercedes, Toyota et Jeep eux aussi ces grandes marques de voitures refusent de jouer le rôle qui leur a été assigné. Mercedes a dit qu’il ne prévoyait pas de mettre son moteur thermique à l’arrêt si rapidement. Le grand patron de Mercedes a déclaré que les moteurs thermiques ne pourront pas être arrêtés si soudainement, et que seuls les consommateurs seront les juges.  

A lire :  Les prix des voitures électriques Tesla baissent, merci Elon Musk

De l’autre côté, chez Stellantis, c’est comme si Jeep avait décidé de ne pas écouter les recommandations avec les voitures électriques. Leur SUV, le Jeep Avenger, a commencé à être vendu avec un moteur thermique en Europe, malgré le script original disant le contraire. 

Et c’est tout simplement parce que le prix de la version électrique était un peu trop salé. 

Les chiffres disent que sur 7 214 Avengers vendus entre janvier et mai 2023, environ 87 % étaient des moteurs essence et seulement 13 % étaient des moteurs électriques. Vous vous imaginez en tant que consommateur, comment pourrions nous être furieux.

La réponse de Jeep sur l’électrique 

Jeep a décidé de passer à l’électrique à plein temps d’ici 2030, mais cette fois-ci pour de bon. 

De l’autre côté du globe, Toyota refuse de changer la chanson. Le PDG de Toyota a dit récemment qu’une bonne partie de la planète n’était pas encore prête à sauter dans les voitures électriques à plein régime. 

Les raisons sont nombreuses ? Des stations de recharge aussi rares que possible donc ça en est la raison première. Apparemment, le monde n’est pas encore tout à fait en harmonie avec cette recommandation électrique, attendons d’avoir du recule sur toute cette situation.