Quand faire l’écho de datation quand on est enceinte ?

Quand faire l'écho de datation quand on est enceinte ?

Après avoir effectué un test de grossesse et qui s’est avéré positif, félicitations si vous souhaitez garder le bébé. Maintenant, il est très ancien de prendre un rendez-vous chez une sage-femme ou un gynécologue qui vous expliquera le suivi médical que vous allez suivre durant les prochains mois. La première chose que vous allez faire est une échographie de datation. Celle-ci est souvent confondue avec l’échographie du premier semestre, mais en réalité, elle n’est pas réalisée automatiquement. Aujourd’hui, nous allons montrer ce qu’est l’échographie de datation et à quoi sert-elle. Pour en savoir plus, découvrez ci-dessous la réponse à ces questions.

Qu’est-ce que l’écho de datation ?

L’échographie de datation est la plupart du temps confondue avec la première échographie du trimestre, mais en réalité ce sont 2 échographies complètement différentes. En effet, l’écho de datation a pour but de préciser la date du début de votre grossesse. Cette dernière est une information très importante, car elle sera demandée plusieurs fois pendant les différents examens que vous avez à faire dans les prochains mois. De plus, elle permet de contrôler votre état de grossesse et de voir que tout se déroule parfaitement bien.

 L’échographie de datation n’est pas à faire automatiquement, cela dépend de la femme. En effet, par exemple, si la femme a un cycle irrégulier ou c’est le présent de seulement inexpliqué, le gynécologue lui prescrira cette échographie. Cette dernière va vous donner la date exacte de la conception, et vous permettra par la suite d’effectuer votre premier ultrason du premier trimestre.

A lire :  Nos idées pour occuper votre bébé de 6 mois !

Quand faut-il faire l’écho de datation

L’échographie de la datation s’effectue entre la 3ᵉ et la 5ᵉ semaine de grossesse. C’est un examen qui ne dure pas longtemps et qui a une durée d’environ une dizaine de minutes. Ce test doit se faire dès qu’il existe une poche ovulaire dans l’utérus de la femme. Toutefois, cette échographie n’est pas remboursée par la Sécurité sociale. Cependant, elle est fortement recommandée par la haute autorité de santé afin de s’assurer que tout se déroule bien.

Néanmoins, en obtenant une ordonnance, il est possible que vous acquériez un remboursement par la suite

L’échographie de datation se fait par voie abdominale ou pelvienne ? 

L’échographie de datation peut être réalisée de 2 façons différentes. En effet, le gynécologue ou la sage-femme peut vous le faire par voie vaginale ou par la voie abdominale. C’est lorsque l’embryon est encore petit que l’échographie peut se faire, même si ce dernier ne mesure que de tout petits millimètres et que l’on peut seulement voir le sac ovulaire. Le professionnel de la santé à partir de ce test verra potentiellement s’il s’agit ou non d’une grossesse gémellaire.

 De même, il peut par la même occasion vous confirmer s’il s’agit ou non d’une grossesse extra-utérine ou d’une grossesse arrêtée. Le test peut être effectué chez un radiologue, un gynécologue ou encore un échographiste. En France, il est également possible de le faire chez une sage-femme qui a été formée à cela.

Que remarque la sage-femme ou le praticien lors de cette échographie ?

Que remarque la sage-femme ou le praticien lors de cette échographie ?

Lors de l’échographie de datation, gynécologue va remarquer la tonicité de l’embryon et la présence de la vésicule ombilicale. De même, il remarquera ainsi la nidation si elle est faite correctement dans l’utérus afin de déterminer qu’il ne s’agisse pas d’une grossesse extra-utérine. Beaucoup de personnes pensent qu’avec ce test, il est possible de constater l’activité cardiaque, mais c’est une chose qui est fausse. Puisqu’il est encore trop tôt pour voir une activité cardiaque à ce stade.

A lire :  Comment annoncer le sexe de son bébé ? 

Après cette échographie, vous pourrez réaliser les autres échographies qui sont remboursées par la Sécurité sociale ainsi que les autres dépistages de malformations.