Qu’est ce que l’écotourisme ?

Qu'est ce que l'écotourisme ?

Voyager tout en respectant la planète vous a peut-être déjà traversé l’esprit. En effet, le tourisme de masse peut aujourd’hui être synonyme de destruction de nos écosystèmes et de notre planète, c’est pour cela qu’il est important de remettre en question notre façon de voyager.

Le principe d’écotourisme

Préserver la nature et réduire notre impact environnemental est un problème auquel on fait face au quotidien. Cela passe également par notre manière de partir en vacances et notre manière de voyager sur le court ou le long terme. L’écotourisme est la base d’un tourisme durable qui vise à protéger les espaces naturels, les espèces menacées et les populations locales.

C’est un principe qui souhaite contourner toutes les dérives liées au tourisme de masse. D’ailleurs, certains pays et certaines régions du monde n’hésitent pas à promouvoir ce tourisme plus respectueux de la nature et des hommes. Parmi les pays précurseurs : le Costa Rica. Cette démarche commence par revoir notre mode de déplacement pour partir en voyage. Par exemple, prendre l’avion pour faire un trajet de 2 heures n’est pas vraiment considéré comme de l’écotourisme au vu des émissions de gaz à effet de serre qu’un avion émet.

L’écotourisme peut intégrer divers thématiques :

  • le déplacement
  • être plus proche de la population locale
  • voyager plus lentement
  • être logé dans des logements éco responsable ou en pleine nature
  • s’intéresser davantage à la faune et à la flore de votre destination
  • soigner des animaux sauvages et/ou en voie de disparition

Il y a mille et une façons de pratiquer l’écotourisme. Le principal est de trouver ce qui nous touche le plus et d’être fière de nos vacances et de ce qu’on a appris et accompli durant celles-ci.

A lire :  Les races de chien qui vivent le plus longtemps

Qu'est ce que l'écotourisme ?

Quelques exemples d’aventures

Il y a diverses façons de voyager de manière à avoir un impact environnement réduit. Les solutions sont nombreuses et chacun peut trouver son bonheur.

Le wwoofing

Le wwoofing est un bon moyen d’être au plus proche des populations locales de la région dans laquelle vous vous trouvez. Souvent en pleine nature, vous allez pouvoir aider et contribuer à l’activité d’un agriculteur ou d’un éleveur. Pour 2 jours ou 3 semaines, vous serez accueilli par un hôte qui vous logera gratuitement et vous nourrira en échange d’un petit coup de main. Une expérience qui ne peut être qu’enrichissante pour vous et votre hôte.

Le voyage à vélo

Un autre phénomène à la mode lorsque l’on parle de voyage et d’évasion : le voyage à vélo. Chaque année, de nombreuses personnes décident de partir seule ou accompagnée à vélo pendant 2 ou 3 semaines. Un voyage synonyme d’une vraie aventure, mais qui sera totalement neutre en carbone comme vous voyagerez à la force de vos jambes. En plus d’être zéro émission de CO2, ce sera l’occasion d’être proche des populations en dormant de temps en temps chez l’habitant par exemple. Si vous êtes timide ou un peu frileux à l’idée de dormir chez un inconnu, les campings seront toujours là pour vous accueillir.

Dormir dans un lieu atypique

Voyager, c’est aussi l’occasion de tenter des expériences uniques, totalement différentes de notre quotidien. Par exemple, se loger dans une maison vraiment autonome ou dormir dans une cabane ou un logement typique d’une région participe à l’écotourisme. Et si pour vos vacances, vous décidez de dormir dans une maison complètement neutre en carbone ayant un impact quasiment nul sur l’environnement. Ce serait une expérience qui vous changerait et vous pousserait à sortir de votre zone de confort. Et peut-être même qu’à votre retour de vacances, votre façon de pensée aura évolué et vous envisagerez d’inclure dans votre quotidien tout ce que vous aurez appris durant cette expérience.