Vendanges et cueillette : comment accueillir un woofer sur son exploitation ?

Vendanges et cueillette : comment accueillir un woofer sur son exploitation ?

Si vous êtes actuellement en train de réaliser vos vidanges et vos cueillettes, et que vous désirez transmettre votre savoir-faire et votre métier. Pourquoi ne pas opter pour le woofing ? 

Quel est le rôle d’un woofer ? 

Encore un nom anglais que vous ne comprenez pas ? N’ayez crainte, on vous explique tout sur le rôle d’un woofer et le woofing en général ! 

Tout d’abord, cela signifie World Wide Opportunities on Organic Farms, ce qui se traduit par le fait d’accueillir des personnes au sein de ses agricultures biologiques. Cependant, cela doit répondre à plusieurs contraintes : 

  • La personne doit être majeure
  • Activité qui ne vous considère pas comme salarié
  • Pas de salaire 

Le fonctionnement de ce dispositif est géré par une association : WWOOF France. Celle-ci permet de mettre en relation les professionnels ainsi que les personnes volontaires.

Pourquoi accueillir un woofer ? 

Il est bon de savoir que vous ne pouvez pas accueillir une personne dans le but de la faire travailler illégalement, cela est interdit par la loi. 

De ce fait, quand vous accueillez une de ces personnes, c’est dans l’unique but de partager votre métier et vos connaissances. De cette manière, vous allez créer un réel échange avec une autre personne et vous pourrez lui en apprendre davantage concernant les agricultures biologiques et leurs avantages pour les humains et la planète. 

Le woofer perçoit-il un salaire ? 

Comme vous l’aurez compris, ce dernier n’est pas considéré comme un salarié, mais plutôt comme un bénévole à la quête d’échange et d’apprentissage. De ce fait, et en toute logique, ce dernier ne perçoit pas un salaire. 

A lire :  Comment divorcer sans argent ?

Si vous souhaitez devenir cette personne, il est bon de savoir qu’il n’existe pas seulement la richesse du porte-monnaie. Il y a également la richesse culturelle, que l’on agrémente avec nos rencontres et nos voyages. Cela tombe bien, c’est tout le principe du woofing ! Voyage et rencontre. Il est possible de faire du woofing partout dans le monde.

Le statut de woofer : il n’existe pas ! 

Pour finir, et cela va de soi, aux yeux de la loi, le statut d’un woofer n’existe pas. C’est en très grande partie pour cela que ce dernier ne perçoit pas de salaire et ne travaille pas illégalement. 

Il peut être considéré comme une personne bénévole et volontaire. Cependant, pour que ce statut soit légal, il faut être bien inscrit au sein de l’association française qui dirige tout ce dispositif sur le territoire français. De plus, il est primordial de savoir qu’être un woofer se pratique que durant une durée limitée, vous ne pouvez pas rester éternellement sur une exploitation. 

N’hésitez pas à consulter le site de l’association pour tout savoir sur le woofing.