Comment miner du bitcoin en 2023 ?

Miner du bitcoin

Vous avez envie de profiter de l’euphorie qui entoure les cryptomonnaies, et plus particulièrement, des bitcoins ? Pour autant, vous n’avez pas forcément envie d’investir votre argent en achetant des cryptos sur une plateforme de trading. Le minage de Bitcoin peut donc être une solution. Pour cela, vous avez accès à trois méthodes pour devenir mineur.

Miner des bitcoins via le cloud mining

Nous commençons par la solution la plus facile à mettre en place pour miner des cryptomonnaies. Le principe du cloud mining est simple : vous allez profiter de la capacité de calcul des ordinateurs d’une grande société, spécialisée dans le minage. Ensuite, vous devez signer un contrat avec l’entreprise, pour utiliser une partie de leur infrastructure et bien entendu pour en tirer profit. Ainsi, vous allez payer une première fois pour accéder aux machines. Par la suite, vous payerez une commission pour pouvoir récupérer les Bitcoins minés sur votre wallet.

Voilà pour la théorie. En réalité, c’est beaucoup plus compliqué, et cela, pour deux raisons. Comme au poker, vous devez payer pour savoir ce qu’il en est réellement. Le problème, c’est que bien souvent, les machines proposées ne sont pas suffisantes pour espérer miner des Bitcoins et rentabiliser le coût de la location. L’autre souci, c’est que certaines plateformes imposent le minage une certaine quantité de Bitcoins, avant de pouvoir les mettre sur votre wallet.

Vous l’avez compris, il est très important de choisir avec le plus grand soin l’entreprise qui va vous permettre de faire du cloud mining, car dans ce domaine, il y a de nombreuses arnaques.

A lire :  Comment clôturer un compte bancaire ?

Comment identifier les escroqueries dans le cloud mining ?

Hélas, aujourd’hui, la très grande majorité des sites qui proposent un service de cloud mining ne dispose en réalité d’aucune installation. Ils cherchent uniquement à profiter de l’attrait du Bitcoin.

Pour éviter que la supercherie ne s’ébruite trop rapidement, beaucoup d’entre eux fonctionnent via des systèmes pyramidaux. Les nouveaux clients font croire aux plus anciens qu’ils ont réellement miné du Bitcoin, alors qu’il n’en est rien. Voici donc nos conseils pour éviter les arnaques :

  • Faites des recherches sur les entreprises et les lieux de leur installation. Si l’entreprise est réelle, vous devriez les trouver facilement sur Google Map.
  • Ne croyez pas les articles trop enthousiastes, ils sont souvent faux ou rémunérés. Regardez plutôt sur les forums ou sur les groupes de discussion.
  • Lisez bien vos contrats, car certaines entreprises vont vous facturer l’électricité, les frais de refroidissement ou bien encore l’accès au logiciel pour vous permettre de miner des cryptomonnaies, en plus du coût de la location.
  • N’espérez pas devenir riche grâce au minage de cryptomonnaie. Si on vous le promet, c’est qu’on vous ment.

Miner du bitcoin

Miner des Bitcoins via un rig de minage

Vous n’êtes pas parvenu à trouver une entreprise de cloud mining qui propose des gains suffisamment rémunérateurs ? Vous avez donc décidé de prendre le taureau par les cornes, en devenant un mineur solitaire. Vous allez, de ce fait, devoir vous procurer un ASIC qui sera entièrement dédié et paramétré pour le minage de cryptomonnaie.

Avant de voir les caractéristiques d’un ASIC, il est important de préciser que votre ordinateur personnel ne sera pas assez puissant, pour répondre à la puissance de calcul nécessaire pour avoir un bon taux de Hash. Il vous faut donc acheter une machine dédiée.

A lire :  Rachat de crédit sans garantie - Est-ce possible ?

Passons aux caractéristiques d’un bon rig :

  • Le prix : en général, plus la machine est chère, plus elle est performante. Attention toutefois, car cette fois, le but est de gagner de l’argent. De ce fait, vous devez trouver un bon compromis entre prix et performance. En moyenne, un ASIC avec des performances correctes coûte autour des 3 000 euros.
  • Le taux de Hash : plus il est élevé, plus vous gagnerez de Bitcoins. C’est souvent le nombre et la qualité des cartes graphiques qui vont faire la différence.
  • La consommation électrique : c’est un autre point important, car pour être rentable, votre rig doit fonctionner 24h sur 24. Dans ce cas, il serait dommage de payer plus de factures d’électricité que de Bitcoins récoltés.

Vous l’avez compris, trouver le bon matériel est loin d’être simple. Nous vous conseillons de participer à des groupes de discussion sur le sujet et d’échanger avec d’autres mineurs, pour trouver la machine qui vous conviendra le mieux. Bien évidemment, en plus de la choisir, vous devrez installer et configurer votre machine avec un logiciel, pour pouvoir devenir un vrai mineur.

Comme pour le cloud mining, il ne faut pas espérer devenir riche avec cette solution. À titre d’information, une machine bien configurée peut vous permettre de gagner entre 1,5 et 1,7 dollar par jour, frais électrique et de refroidissement déduits.

Miner des bitcoins via un mining pool

Vous n’avez pas 3 000 euros à investir dans un rig de minage. Alors, le mining pool pourra surement vous intéresser. En effet, cette solution permet de mutualiser les coûts et aussi de maximiser votre travail de mineur.

A lire :  La cryptomonnaie est-elle sur le point de disparaître ?

La solution est simple. Vous allez chercher à vous regrouper au sein d’un réseau de mineurs et profiter ainsi d’une puissance de calcul bien supérieure. Bien sûr, chaque bitcoin miné sera réparti de manière équitable entre tous les mineurs du pool. L’avantage de ce pool est de vous permettre également d’avoir une machine un peu moins puissante, donc bien moins chère. Il est possible de trouver une machine de minage premier prix autour de 600 euros.

Attention, par contre, même si la configuration hardwear est sensiblement la même, que vous miniez seul ou en groupe, le logiciel est lui bien différent. Sachez enfin qu’avec le mining pool, il est même possible d’utiliser son ordinateur personnel.

Comment choisir son mining pool ?

Il y a deux critères importants pour bien choisir son réseau de minage. Le premier est somme toute logique, puisqu’il s’agit de regarder le nombre de mineurs qui travaillent dans le pool. Certaines personnes préfèrent prendre en considération la puissance de hash.

Le second point à prendre en considération concerne les frais de gestion pratiqués. Ils tournent en moyenne entre 3 et 5 %. Toutefois, sachez que certains réseaux de mineurs proposent des frais de seulement 1 ou 2 %, pour attirer du monde.

A propos Valentine Duval 376 Articles
Passionnée de décoration, je partage ici mes trouvailles en toute simplicité.