Investir sans risque dans la Bourse

Investir sans risque dans la Bourse

Investir son épargne en Bourse peut amener de nombreux avantages et rendements, notamment grâce à l’achat d’actions par exemple ou un autre type de placement. Cependant, il s’agit d’une démarche qui n’est pas sans règles et qui peut demander une certaine méthode, surtout pour des épargnants investisseurs et débutants. Découvrons ce qu’implique d’investir sans risque dans la Bourse.

C’est quoi la Bourse ?

La Bourse est l’endroit où se rencontrent acheteurs et offreurs : l’offre provient des États ou des entreprises ayant besoin de financements qui émettent des titres financiers (comme des actions) pour les acheteurs. Les demandeurs qui sont les acheteurs et donc investisseurs peuvent être variés : il peut s’agir d’entreprises, d’États et de particuliers. Il faut noter que les plus gros investisseurs sur les marchés financiers sont des investisseurs institutionnels, c’est-à-dire des entités telles que des assurances, des banques, etc. Le prix se fixe selon la demande et l’offre.

La Bourse est un lieu où différents titres financiers sont échangés, tels que :

  • Une action : une action provient d’une société de capitaux qui a pour objectif de se financer. En détenant une action, vous détenez une part du capital de la société. En plus d’obtenir une partie du capital grâce à des actions, vous obtenez des droits : le droit de percevoir une rémunération (c’est ce que l’on appelle un dividende, qui se verse chaque année selon les résultats de la société) ou encore le droit de voter aux assemblées d’actionnaires
  • Une obligation est un titre de créance. Celle-ci peut être émise par un État ou une grande entreprise. L’émission d’obligations réside dans le fait de contracter un emprunt auprès d’investisseurs sur les marchés financiers. Il s’agit d’un prêt d’argent à un État ou une entreprise. Une obligation représente une partie d’un emprunt. L’entité faisant l’investissement perçoit tous les ans un “coupon”, c’est-à-dire des intérêts. Dès que l’emprunt est fini, l’État ou l’entreprise doit rembourser le capital.
A lire :  Qu'est-ce que la GMAO et comment peut-elle améliorer la maintenance de votre entreprise ?

Pourquoi investir en Bourse

Investir en Bourse est souvent perçu comme un investissement à risque en raison de l’instabilité des marchés. Cependant, les chiffres tendent plutôt à prouver que l’association “rendement/risque” en vaut le coup pour la personne qui sait être patiente avec son investissement sur le long terme en supportant l’évolution et les mouvements du marché. Un des avantages est que vous pouvez par exemple devenir actionnaire avec seulement 100 euros.

Comment investir en Bourse

En tant que débutant, l’investissement peut sembler assez abstrait et complexe. Cependant, vous pouvez choisir, selon votre niveau d’implication et vos connaissances, plusieurs solutions pour investir en Bourse, notamment 3 enveloppes pouvant être combinées : l’assurance-vie, le PEA et le compte-titres ordinaire :

  • Pour un débutant, avoir recours à une assurance-vie en gestion pilotée peut être une solution intéressante car ici, vous n’avez rien à faire. Il peut, par exemple, s’agir de votre banquier qui investit selon votre profil (offensif, équilibré, défensif, dynamique…).
  • Investir en bourse via une assurance-vie en gestion libre est également une possibilité. Ici, vous gérez votre investissement de manière autonome. Dans ce cas, vous pouvez investir sur un certain nombre d’unités de compte (autrement nommés fonds d’investissement) que vous pouvez choisir et qui seront gérés par des gérants. Il s’agit d’une gestion à la fois active et passive.
  • Pour un intermédiaire dans les placements boursiers, vous pouvez avoir recours à un PEA (un plan d’épargne en actions) si vous avez acquis quelques connaissances, si vous voulez vous investir de manière un peu plus personnelle et que vous avez un peu de temps à consacrer. Vous pouvez investir sur des trackers, c’est-à-dire un fonds répliquant la performance d’un indice tel que le CAC 40 (indice français où l’on retrouve des acteurs tels que LVMH, Total…). Il existe même des trackers (autrement nommés ETF) qui permettent d’investir à l’échelle mondiale car il existe des ETF World. Avec un seul ETF World, vous pouvez investir sur un nombre conséquent de plus de 1600 sociétés mondiales. Il s’agit de gestion passive, car quelques trackers conservés sur le long terme (1,2,3 voire 4 trackers) peuvent suffire. Si vous avez fait un investissement sur plusieurs trackers, vous pouvez essayer de rééquilibrer le portefeuille.
  • Pour les investisseurs avec un niveau plutôt confirmé, il est possible d’investir en PEA et en compte titres ordinaires afin de sélectionner directement les actions des entreprises que vous souhaitez obtenir. Dans ce cas de figure, vous ne faites pas d’investissements via des fonds, ni une gestion pilotée, ni des trackers. Vous achetez des actions en direct.
A lire :  Comment un étudiant peut-il gagner de l’argent ?

Il s’agit d’une solution stimulante sur le plan intellectuel mais en général, c’est une solution moins efficace et qui prend beaucoup de temps. Il faut noter que l’évolution d’un titre ne dépend pas que des performances de la société, mais également des décisions des banques centrales, de l’attractivité du secteur et des conditions économiques et géopolitiques. Une société réputée peut voir son cours chuter pour des raisons telles que la fraude comptable, la rupture technologique ou encore des contre-performances.

Afin de bien investir en Bourse et d’optimiser vos placements, il faut savoir être patient sans craindre les baisses passagères et diversifier.

Investir sans risque dans la Bourse

Les règles de l’investissement en Bourse

Il y a de nombreuses règles à respecter afin d’optimiser son investissement en Bourse.

Définir un budget actions et s’y tenir

Il faut fixer le taux d’exposition de votre patrimoine. Par exemple, vous pouvez choisir entre 5% et 30% si vous ne craignez pas la volatilité des marchés. Votre budget “actions” se fixe selon plusieurs paramètres, comme par exemple si vous avez l’intention d’investir sur le long terme (ce qui est mieux dans l’absolu) ou votre crainte de risques comme la volatité.

Diversifier les investissements

Par exemple, vous pouvez diversifier sur au moins 40 titres issus de sociétés différentes, de différents secteurs et continents. Néanmoins, le choix de titres (stock picking) est une démarche complexe car il est vraiment rare de battre le marché, surtout sur le long terme. Vous pouvez également en ayant recours à une allocation de 1 à 2 trackers (un ETF World s’investit sur les 1600 plus grandes sociétés mondiales) et/ou 2 assurances vie en gestion pilotée. De ce fait, cela vous évite de tout miser exclusivement sur une entreprise, diversifier permet de limiter les risques.

A lire :  Tout ce qu'il faut savoir pour créer un cabinet de recrutement

Faire un investissement programmé et progressif

Prédire l’évolution d’un marché est une tâche très difficile. En effet, anticiper les mouvements de baisse ou de hausse n’est pas chose aisée. De ce fait, il est possible d’avoir recours à la méthode du Dollar Cost Averaging (DCA), où l’on va notamment investir sur minimum 6-12 mois pour atteindre son budget actions. Par la suite, on va essayer de continuer à investir de manière régulière (mensuellement, trimestriellement par exemple). Bien qu’investir en une fois soit préférable (Lump Sum Investing), il s’agit d’une solution plus difficile mentalement. L’attitude de l’investisseur est le 1ᵉʳ risque !

Ne pas paniquer

Plus votre investissement est long, mieux c’est. Cependant, entre-temps, il est possible que les marchés connaissent de nombreuses fluctuations. Il faut noter qu’il y a des “respirations de marché” quelques fois par année. Dans la pratique, un marché comme le CAC 40 peut progresser de 20% en une année en étant par exemple passé par un trimestre à 5%. Il faut donc savoir s’armer de patience. Des études sérieuses ont montré que l’investissement passif prend moins de temps, qu’il est moins stressant pour votre argent et qu’il est surtout plus rentable sur le long terme.