D’ici un ou deux ans, il serait possible d’expédier des colis vers la Lune. C’est en tout cas l’objectif que s’était fixé le groupe reconnu mondialement en matière de transport express, DHL. Si le projet se concrétise, le transport express va largement dépasser l’échelle internationale où il se fait à présent.

Un projet né de la collaboration entre DHL et Astrobotic

En 2019, particuliers et professionnels pourront livrer des colis sur la Lune par l’intermédiaire de DHL. Ce projet de grande envergure est né d’un partenariat entre ce dernier et Astrobotic, une firme américaine qui travaille dans l’aérospatiale.

Une livraison interplanétaire, comment cela va-t-il se passer ?

Le transport des colis se fera par un engin spatial conçu au sein de cette firme américaine. En collaborant avec cette firme, DHL pourra offrir un service de livraison extraterrestre. Pour Astrobotic, il s’agit d’un projet comme tout autre qui vise à atteindre les autres systèmes de la galaxie. DHL, lui, qualifie ce service de mission lunaire « commerciale ». L’objectif de celui-ci étant de donner à tout un chacun la possibilité de faire parvenir un objet jusqu’à la Lune à un coût plutôt bas.

Il est vrai que, jusqu’à présent, les missions lunaires étaient réservées à quelques chanceux, avec un objectif scientifique. Ce service proposé par DHL donne donc un air de renouveau dans le domaine des voyages spatiaux.

Pour envoyer l’objet en question vers la Lune, il faut acheter des boîtes spécialement conçues par DHL, appelées « MoonBox ». Arrivés sur la Lune, ces objets resteront dans l’alunisseur même.

Le projet pourrait intéresser certains. Mais ce sera à quel prix ?

460 dollars et 1660 dollars pour deux boîtes de tailles différentes. Le premier prix pour une boîte de 1,27 X 0,31 cm et le second pour une MoonBox de 2,5 X 2,5 cm.

Toutefois, il faut souligner que le service de DHL s’accompagne également d’un projet scientifique. En dehors des boîtes des particuliers, des matériels scientifiques seront également expédiés vers la Lune, avec un objectif de 265 kg de matériels transportés.

Avec ce service de livraison, DHL se réjouit de participer à des projets pour la science, et également d’élargir son offre.