Cuisiner avec du CBD

Cuisiner avec du CBD

Nous avons tendance à éviter et interdire toute consommation de cannabinoïdes pensant que ces derniers sont des substances stupéfiantes. Cependant, cela n’est pas le cas ! Le CBD détient un effet psychoactif qui le rend apte à interagir avec d’autres molécules entrant dans la composition de certains médicaments, faisant ainsi du cannabidiol une substance pharmaceutique.

La consommation de cannabidiol a, en ce sens, augmenté au courant de ces dernières années, faisant même partie intégrante du mode de vie de certains. La méthode de consommation traditionnelle par inhalation de la substance a évolué et le CBD est actuellement très apprécié pour apporter originalité et sophistication à votre cuisine. Si vous cherchez à suivre la tendance et à mitonner de bon petits plats à base de cannabidiol, voici comment s’y prendre.

Le CBD, une substance miracle

Depuis janvier 2022, il est devenu possible de se procurer des feuilles de CBD dans des commerces spécialisés respectant les normes en vigueur. Cependant, nombreux sont ceux qui éprouvent une certaine réticence vis-à-vis de l’achat d’une telle substance. Dans cette partie de l’article, nous apportons des réponses aux questions que vous vous posez.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD, ou bien cannabidiol, est un cannabinoïde présent dans la composition des feuilles et fleurs de cannabis et de chanvre.

Dans le domaine médical, le cannabidiol est utilisé dans le but de traiter l’anxiété, calmer les convulsions, prévenir les inflammations ainsi que les nausées, et retarder la propagation des cellules cancéreuses. La substance est également efficace en ce qui concerne le traitement de maladies psychologiques et les affections neurologiques telles que la schizophrénie, l’épilepsie et les troubles de l’anxiété sociale.

A lire :  Comment faire participer les enfants dans la cuisine ?

L’utilisation prolongée et en forte quantité du cannabidiol aurait des effets sédatifs et troublerait la concentration et la vigilance. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le CBD ne possède pas d’effet d’intoxication notable sur les organes du système cardio-vasculaire. De plus, aucun risque de tachycardie dû à la consommation de cannabidiol n’a été reporté. Certaines études ont montré que la substance pourrait même atténuer les effets secondaires du THC.

Les seuls effets secondaires connus à ce jour sont la sédation ainsi que la diarrhée en cas de consommation de fortes doses.

Quels sont les bienfaits du CBD ?

Nombreuses sont les études qui font l’éloge du potentiel thérapeutique du CBD. En effet, ce dernier est reconnu pour ses multiples bienfaits et son action préventive. Voici les avantages que procure une consommation régulière de cannabidiol :

  • Un remarquable anti douleur : Des recherches scientifiques ont montré que le cannabidiol était aussi efficace qu’un anti douleur développé en laboratoire dans l’apaisement des douleurs à court terme.
  • Un anti-inflammatoire efficace : Tout comme l’ensemble des cannabinoïdes, le cannabidiol possède naturellement un fort pouvoir anti-inflammatoire. Le CBD est, en ce sens, très apprécié des athlètes de haut niveau en besoin de soulager leurs douleurs musculaires et articulaires suite à leurs entraînements intensifs. La substance est fréquemment associée avec le ginseng de Corée pour traiter les douleurs inflammatoires chroniques qui peuvent être causées par certaines maladies telles que la polyarthrite rhumatoïde.
  • Un excellent anxiolytique : En effet, la qualité la plus appréciée chez le CBD est son pouvoir apaisant. Les effets anxiolytiques de la substance en font un excellent remède au stress émotionnel ainsi qu’à l’angoisse. Le cannabidiol facilite la relaxation et permet de relâcher du zèle. C’est pour cela qu’il est prescrit dans le cadre du traitement des symptômes de la dépression, des TOC (Troubles Obsessionnel Compulsif), et du stress post traumatique.
A lire :  Quels plats sont les plus sains au restaurant ?

Tous ces bienfaits ainsi que l’absence d’effets secondaires aggravants ont poussé la législation française à permettre la commercialisation ainsi que la consommation du CBD.

Cuisiner avec du CBD

Comment cuisiner avec du CBD ?

Les bienfaits listés ci-dessus ont largement contribué à la démocratisation de la consommation du CBD, ce dernier se retrouvant même dans nos plats. Mais, comment doit-on s’y prendre pour cuisiner avec cette substance ?

Pourquoi cuisiner avec du CBD ?

La consommation par voie orale du cannabidiol permet de bénéficier du plein potentiel de la substance tout en réduisant les risques. En effet, le cannabidiol est plus communément consommé par inhalation qui suppose une combustion. Cette dernière endommage les voies respiratoires et met en péril le bon fonctionnement du système cardio-vasculaire.

En ce qui concerne les traitements thérapeutiques, manger des plats à base de CBD permet de profiter des bienfaits de la substance tout en dégustant ses aliments préférés.

De plus, les apports nutritifs des graines de cannabidiol sont conséquents puisque celles-ci contiennent 20 acides aminés indispensables au bon fonctionnement de nos organes mais également des terpènes qui sont des molécules odorantes possédant des bienfaits émotionnels et physiques.

Le cannabinoïde comporte aussi dans sa composition des minéraux tels que le calcium, le potassium, le fer, le zinc et le magnésium.

Si vous cherchez donc à revisiter vos plats préférés en y incorporant cette fois-ci une touche de CBD, nous vous proposons de commencer avec un classique des desserts rapides comme les cookies. Si vous avez faim d’un plat frais afin d’adoucir vos journées d’été, nous vous invitons à essayer la salade à la poudre de cannabidiol. Si, au contraire, vous préférez vous préparer un plat chaleureux et convivial, nous vous conseillons la purée de pommes de terre sublimée d’une pincée de poudre de cannabinoïde.

A lire :  Comment fixer le fer naturellement ?

Quelques conseils d’utilisation du CBD en cuisine

Nous vous conseillons de mélanger l’huile de cannabidiol avec d’autres types d’huiles afin de faire ressortir le goût de cette première qui est liposoluble. De plus, il est fortement déconseillé de faire des associations hasardeuses. En effet, à titre d’exemple, le mélange alcool et cannabidiol double les effets sédatifs de la substance. Ne chauffez pas à outrance l’huile de cannabidiol car celle-ci perd son efficacité au contact d’une chaleur excessive.

En ce qui concerne les quantités utilisées, ces dernières dépendent de votre poids ainsi que la visée de votre consommation. En effet, pour des effets notables, adaptez votre consommation à vos besoins thérapeutiques tout en faisant bien attention à ne pas sombrer dans une forme d’addiction. Généralement, une consommation faible à modérée est préférable en début d’utilisation.