Comment sont fabriquées les pièces d’or ?

Les pièces d’or ont toujours exercé une fascination particulière, à la fois pour leur valeur intrinsèque et pour le savoir-faire nécessaire à leur création. Mais comment ces objets précieux voient-ils le jour ? Penchons-nous sur les étapes essentielles de la fabrication des pièces d’or.

La source de l’or : l’extraction minière

Avant d’arriver sous forme de pièce, l’or doit d’abord être extrait de la terre. Le processus commence dans des mines spécialisées, où les veines d’or sont soigneusement localisées.

Après extraction, l’or est séparé des autres minéraux grâce à un processus de raffinage. C’est à ce moment qu’il commence à prendre sa valeur, bien qu’il soit encore loin de sa forme finale.

Le raffinage : obtenir un or pur

Une fois extrait, l’or est généralement mélangé à d’autres métaux. Pour le purifier, il passe par une série de traitements chimiques et thermiques. Le but est d’obtenir un lingot d’or d’une pureté d’au moins 99,5%, prêt pour la fabrication de pièces ou d’autres objets précieux.

L’or est ensuite fondu et coulé dans des moules pour former des lingots, qui seront ensuite transformés en pièces d’or.

La création des matrices : le visage des pièces

Chaque pièce d’or a un design unique, qu’il s’agisse d’effigies royales, d’emblèmes nationaux ou de motifs artistiques. Pour créer ce design, une matrice est nécessaire. Elle est généralement sculptée par des artistes spécialisés pour garantir un haut niveau de détail.

Une fois la matrice terminée, elle sert à estamper le design sur les pièces d’or lors du processus de frappe.

La frappe : donner forme à la pièce

Les lingots d’or pur sont d’abord transformés en bandes de la bonne épaisseur. Ces bandes sont ensuite découpées en disques de la taille des pièces. Ces disques, appelés « flans », sont prêts à être frappés.

A lire :  Quels sont les 3 or ?

Lors de la frappe, chaque flan est placé entre deux matrices. Sous la pression d’une presse, le design est transféré sur le flan, lui donnant sa forme finale de pièce d’or.

Les finitions : les touches finales

Après la frappe, les pièces peuvent présenter des imperfections ou des bavures. C’est pourquoi elles passent par un processus de finition. Ce processus peut inclure polissage, gravure et inspection minutieuse pour garantir la qualité de chaque pièce.

Certaines pièces peuvent également recevoir des traitements de surface spéciaux pour ajouter des effets visuels ou protéger la pièce.

Les contrôles de qualité : assurer l’excellence

La qualité est essentielle lorsqu’il s’agit de pièces d’or. Avant d’être mises sur le marché, chaque pièce subit une série de tests et d’inspections.

  • Contrôle visuel pour détecter les imperfections.
  • Tests de pureté pour vérifier la teneur en or.
  • Mesure du poids pour garantir la justesse.
  • Inspection des détails de la pièce pour assurer la fidélité au design original.

Ces étapes garantissent que chaque pièce d’or répond aux normes les plus élevées, tant en termes de qualité que de design.