Les chèques mis en place pour restaurer le pouvoir d’achat des Français

Les chèques mis en place pour restaurer le pouvoir d'achat des Français

Le pouvoir d’achat est une question importante pour le gouvernement, et pour préserver ce dernier, le gouvernement d’Emmanuel Macron ne cesse de mettre en place des mesures d’aide pour les Français. Ce dispositif mené par la première ministre Elizabeth Borne a pour but de lutter contre l’inflation des prix qui impacte massivement le pouvoir d’achat des ménages français.

Et pour réussir ce défi, l’une des premières mesures est de mettre à la disposition des Français des chèques d’aide, qui sont chiffrés à hauteur de 25 milliards d’euros.

Le chèque alimentaire, la première arme pour lutter contre l’inflation des prix

Ce sont presque neufs millions de foyers qui devraient avoir reçu cette aide alimentaire à la rentrée 2022 pour pouvoir lutter contre l’augmentation des prix des produits alimentaires. Confirmé le 29 juin dernier par la porte-parole du gouvernement, ce dispositif est un des premiers d’une longue liste de mesures mises en place dans le projet de loi « Pouvoir d’achat ».

Après le débat devant l’Assemblée nationale le 18 juillet, on peut retenir les grandes lignes de dispositif et qui sont comme suit :

  • Le montant est d’environ 100 € octroyés aux foyers modestes + 50 € ajoutés pour chaque enfant pris en charge. Le budget total de cette mesure s’élève à plus d’un milliard d’euros ;
  • L’utilité : chèque réservé en premier lieu à l’achat de produits alimentaires, il sera cependant une aide d’urgence à versement unique ;
  • Les bénéficiaires : les 9 millions de foyers avec des ayants droit seront pour la majorité des allocataires du revenu de solidarité active (RSA), des personnes avec un handicap, les allocataires du minimum vieillesse (Aspa) et même ceux avec des aides personnalisées au logement ;
  • Les démarches : pas de paperasse inutile à ses ayants droit. En effet, les versements se feront automatiquement à partir de septembre 2022 dans les comptes bancaires des personnes concernées et répondants aux critères de sélection.
A lire :  Comment réussir son rachat de crédit suite à un gros surendettement ?

Les aliments concernés par le chèque alimentaire

Selon une des anciennes conventions citoyennes pour le climat, les chèques alimentaires à pourvoir devraient être utilisés pour acheter des produits durables français, et seraient issus de l’agroécologie.

Seulement, cette proposition est difficile à mettre en œuvre pour des questions de logistique et de technique. Une de ces difficultés est la liste des produits qui pourront être acquis grâce à ces chèques, mais aussi les lieux d’achat possibles avec eux, ou encore les modalités d’attribution.

D’après les propositions, ce chèque serait assez similaire à un ticket restaurant avec des produits bien précis à pourvoir. Les produits favorisés seraient les fruits et les légumes dont la consommation reste très basse en France, ce qui serait aussi bénéfique pour les agriculteurs français qui peinent à trouver une clientèle fidèle.

Les aliments concernés par le chèque alimentaire

Les autres chèques pour restaurer le pouvoir d’achat

C’est plus d’une centaine de mesures qui ont été proposées pour faire face à la crise d’inflation qui touche plusieurs produits de grandes consommations. Hormis le chèque alimentaire, d’autres chèques exerçant la même fonction ont été mis en place par le nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron pour garder l’équilibre du pouvoir d’achat des ménages français.

Le chèque carburant

Ce sont des tarifs exorbitants en ce qui concerne les carburants. Cette hausse des prix est un handicap pour les personnes nécessitant un déplacement constant en voiture. Pour ces gros rouleurs, c’est une ristourne de 18 centimes qu’ils se voient octroyé.

Les dernières mesures gouvernementales comptent même apporter une aide supplémentaire pour ces travailleurs avec un chèque carburant dont le montant n’est toujours pas dévoilé.

A lire :  La retraite augmente en 2023, mais quel sera le nouveau montant ?

Le chèque énergie

Ce n’est pas vraiment une nouveauté en matière d’aide sociale, car c’était déjà près de 6 millions de foyers qui avaient droit à un chèque énergie. Mais suite à la grande hausse des prix de l’électricité et du gaz, un nouveau chèque énergie exceptionnel a été créé.

La prime Macron

Maintenant connue sous le nom de prime de partage de la valeur, cette mesure datant de décembre 2021 va voir son montant triplé, passant de 2 000 euros à 6 000 euros pour les personnes répondant à des critères bien précis.

MaPrimeRénov

Les installations des systèmes de chauffage sont extrêmement coûteuses, c’est pour cette raison que cette prime existe en premier lieu. Sauf qu’avec les événements récents, c’est une hausse exorbitante des prix du gaz à laquelle doit faire face la France.

C’est pour ça que MaPrimeRénov va augmenter de 1 000 euros, passant de 3 000 euros en 2020 à 4 000 euros cette année.