Se faire refaire un nouveau sourire… Kesako ?

Se faire refaire un nouveau sourire… Kesako ?

S’il fallait attendre d’avoir un dentier auparavant, la médecine a grandement progressé en matière d’esthétique. Aujourd’hui, vous pouvez vous offrir un sourire digne d’une publicité Colgate sans avoir à porter un appareil dentaire pendant 10 ans. Avant d’aller auditionner, il est important de se renseigner sur ce qu’impliquent ces opérations dentaires.

Poser des facettes

La pose de facettes dentaires consiste à poser une fine plaque de céramique sur votre dent. Grâce à cette technique, les dents seront visiblement plus blanches, uniformes et droites. Un véritable sourire de star. Mais, avant toute chose, vous devez en discuter avec un chirurgien dentiste esthétique. Celui-ci va évaluer avec vous les possibilités pour la pose de facette.

Les seuls cas où les facettes sont déconseillées, c’est lorsque le patient présente une ou plusieurs caries, lorsqu’il grince énormément des dents ou quand son hygiène dentaire est trop désastreuse.

Autrement, les facettes sont une solution plus rapide et moins douloureuse que la pose d’un appareil ou d’une couronne. Vous pouvez également opter pour des facettes en résine composite si vous préférez, mais il faudra peut-être repasser pour les polir ou les retailler. Pas d’inquiétude cependant, les produits utilisés sont tous biocompatibles et ne comportent donc pas de matière incompatible avec les muqueuses buccales.  

Où se refaire un nouveau sourire ?

Vous vous êtes renseigné auprès de votre dentiste habituelle et celui-ci ne voit pas de contre-indication pour les facettes. Très bien, il faudra quand même passer sous le regard d’un chirurgien-dentiste esthétique pour s’assurer que tout est en ordre.

A lire :  Remède de grand-mère pour arrêter une oreille qui siffle

Vous aurez alors accès à plusieurs professionnels du métier chez Elone Clinic à Paris. Une fois que tout est en règle et que les dents sont saines, alors on peut planifier la procédure.

L’intervention se fait en deux temps. D’abord, une fine couche d’émail peut être retirée de vos dents pour que les facettes viennent s’y poser à la place. Ensuite, il va falloir faire une empreinte de vos dents et de leurs formes. Ce n’est pas une étape forcément agréable, mais elle est indolore, rassurez-vous. Après quoi, le chirurgien-dentiste vous posera des facettes temporaires. Par la suite, vous viendrez récupérer vos facettes définitives et celles-ci seront posées à la place des temporaires avec une colle biocompatible toujours.

Par rapport à d’autres interventions, la pose de facette et le moulage des dents sont indolores et plus rapides. En revanche, au moment de retirer l’émail des dents, une anesthésie locale peut être pratiquée. Mais, le plus souvent, c’est pour éviter cette sensation d’inconfort lorsqu’un instrument travaille sur vos dents. Ce n’est pas agréable parce que les nerfs de nos dents sont très sensibles, mais ce n’est pas véritablement douloureux. 

Si vous ne vous sentez pas tranquille ou que vous craignez d’avoir mal, vous pouvez demander l’anesthésie locale, mais elle ne sera pas générale. Ce serait une anesthésie trop lourde pour une opération plutôt minime. 

Néanmoins, une fois l’épreuve du dentiste réussie, vous pourrez vous vanter d’avoir le plus beau sourire de la famille. À condition de garder une hygiène dentaire saine.