La fiscalité en France : ce que vous devez savoir en 2022

La fiscalité en France : e que vous devez savoir en 2022

Vous pensez sans doute que vous ne pouvez pas comprendre les subtilités de la fiscalité française, qui est compliquée et truffée d’exceptions. C’est précisément pour cela que vous devez prendre le temps de vous documenter !

Plus vous en saurez sur les lois fiscales françaises, mieux vous serez armé pour planifier vos finances personnelles et éviter les pièges. Dans cet article, nous vous expliquons les tenants et les aboutissants de la fiscalité en France afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées pour planifier votre avenir financier.

Comment la taxe est-elle calculée en France ?

L’impôt sur le revenu français est toujours calculé sur votre revenu brut (avant déductions), ce qui signifie que le taux d’imposition que vous paierez dépendra de vos revenus personnels. Afin de déterminer votre tranche d’imposition et le pourcentage du revenu que vous devrez payer, l’administration fiscale française examine votre salaire et votre patrimoine. Vos tranches d’impôt sur le revenu sont donc basées sur les pourcentages suivants :

  • 10 % sur les revenus compris entre 2 618 € et 5 823 € par an.
  • 21 % pour les revenus compris entre 5 823 € et 7 565 € par an
  • 22 % sur les revenus compris entre 7 565 € et 11 021 € par an
  • 24% sur les revenus compris entre 11 021 € et 15 530 € par an
  • 32% sur les revenus supérieurs à 15 530 € par an.

A noter qu’il existe aussi un taux de TVA qui est de 20% la plupart du temps.

Impôt sur le revenu

Il existe plusieurs types d’impôt sur le revenu en France.

A lire :  Les meilleurs trucs de nettoyage pour votre maison en 2022

L’impôt sur les revenus du travail

Ce type d’impôt s’applique à votre salaire, vos commissions et vos primes.

L’impôt sur les plus-values

Si vous vendez des biens, vous devez payer l’impôt sur le revenu sur le montant que vous gagnez.

L’impôt sur les dividendes

Si vous recevez des dividendes, vous devez payer l’impôt sur le revenu sur le montant que vous gagnez.

L’impôt sur le revenu des entreprises

Ce type d’impôt sur le revenu s’applique aux revenus des activités de production et des professions telles que les avocats, les architectes et les médecins.

Impôt sur la fortune

Il existe différents types d’impôt sur la fortune en France.

L’impôt sur la fortune immobilière : Cet impôt s’applique à la valeur des biens immobiliers, des actions et des obligations.

L’impôt sur la fortune mobilière : Cet impôt s’applique à la valeur des biens immobiliers tels qu’une maison, une voiture ou une collection d’antiquités.

L’impôt sur la fortune : Ce type d’impôt sur la fortune s’applique à votre fortune personnelle, telle que les liquidités et les actifs.

Impôt sur les gains en capital

Si vous vendez des actifs, vous devrez payer un impôt sur les plus-values. Cet impôt est calculé en pourcentage du montant que vous gagnez.

  • 10 % sur les gains supérieurs à 1 000 €.
  • 11 % sur les plus-values comprises entre 500 et 1 000 €.
  • 12 % sur les gains compris entre 250 et 500 €.
  • 13 % sur les gains inférieurs à 250 €.

Impôt sur les dividendes

Si vous recevez un dividende, vous devez payer un impôt sur le montant que vous gagnez. Vous devez payer un impôt sur les dividendes de 10 % pour les bénéfices inférieurs ou égaux à 1 000 €, de 11 % pour les bénéfices compris entre 500 € et 1 000 €, de 12 % pour les bénéfices compris entre 250 € et 500 € et de 13 % pour les bénéfices inférieurs à 250 €.

A lire :  Zankyou, l’application qui révolutionne la liste de mariage

Taxe professionnelle

Si vous exploitez une entreprise, vous devez payer une taxe professionnelle. Cette taxe est calculée en pourcentage du montant que vous gagnez.

  • 11 % sur tout revenu commercial, y compris les ventes, les locations et les frais de service.
  • 11 % sur les revenus de l’entreprise, y compris les ventes, les locations et les frais de service.

Les lois fiscales françaises sont relativement simples par rapport à celles des États-Unis, mais elles ont leurs particularités. En outre, la loi est en constante évolution et de nouvelles lois sont régulièrement introduites. Pour être sûr de ne pas être pris au dépourvu, il est bon de se renseigner sur le système fiscal français. Utilisez les informations contenues dans cet article, ainsi que les ressources fournies à la fin de l’article, pour en savoir plus sur les lois fiscales françaises et la manière dont elles s’appliquent à vous.