Elagage d’octobre, comment savoir quoi faire ?

Elagage d'octobre, comment savoir quoi faire ?

Dans la forêt, les arbres poussent sans être domestiqués et sans être régulièrement entretenus, mais dans le jardin, il est en revanche judicieux de tailler les plantes. Cela permet d’augmenter le rendement et d’obtenir une belle croissance luxuriante. Il ne faut pas oublier de choisir le bon moment, d’utiliser des outils adéquats et de procéder dans les règles de l’art afin de profiter d’un magnifique jardin en bonne santé.

Quels sont les différents types d’élagages d’octobre que l’on peut effectuer ?

L’élagage d’octobre est utile à de nombreuses plantes pour des raisons différentes : certaines apprécient cette pratique qui accroît leur production de fruits, d’autres pour l’amélioration de la croissance prodiguée. Néanmoins, si vous ne vous sentez pas à la hauteur d’une telle tâche qui peut paraître complexe au premier abord, il vous est possible de faire appel à des professionnels qualifiés. Ainsi, une rapide recherche sur Internet pour trouver un élagueur à proximité de chez vous est un moyen sûr de chérir vos végétaux adorés.

Pour ceux souhaitant effectuer le processus d’élagage eux-mêmes, il faut savoir qu’il existe différentes méthodes de taille en fonction de l’espèce et de l’état des arbres :

  • La taille de plantation : les arbres sont taillés sur la pousse principale et trois ou quatre pousses secondaires. Cela favorise la formation de la couronne et la croissance des plantes.
  • La taille de production : elle est surtout utilisée pour les arbres fruitiers. La couronne est éclaircie de sorte que les branches portant des fruits ne soient plus ombragées. Les arbres peuvent en outre se concentrer sur la formation de nouveaux et nombreux fruits plutôt que sur les pousses vertes superflues.
  • La taille de formation : elle aspire à redonner une forme agréable à regarder aux végétaux.
  • La taille d’allègement : la santé des plantes est ici au premier plan. Les couronnes très unilatérales sont taillées afin que les charges de neige élevées ou les vents forts ne puissent pas endommager les végétaux.
A lire :  5 accessoires qui vous changent une décoration d'intérieur

L’élagage produit beaucoup de bois excédentaire, notamment si les végétaux sont grands, mais il existe différentes manières de valoriser ces déchets verts. Il est ainsi possible de les broyer et de les composter pour favoriser la croissance de nouveaux plants.

Octobre : le meilleur moment pour effectuer son élagage

Le début de l’automne est en principe propice à l’entretien de la plupart des feuillus et des arbres fruitiers. Ceux-ci sont alors dénudés et offrent une vue dégagée sur les branches. Si des blessures surviennent, elles sont moins graves, car les forces vitales des arbres se trouvent dans les racines ou dans la partie inférieure du tronc. 

En outre, les oiseaux ne sont pas dérangés pendant leur période de reproduction et, au printemps, le bois peut de nouveau pousser vigoureusement. Les arbres à fruits à noyau tels que les cerisiers, les abricotiers et les pêchers constituent une exception. Ceux-ci doivent être taillés entre juillet et septembre.

Lors de la taille des arbustes en automne, les températures ne doivent pas descendre en dessous de 0 °C, sinon, les branches se brisent facilement, ce qui peut entraîner des plaies et nuire à la plante.