Comment choisir la meilleure assurance voyage ?

Comment choisir la meilleure assurance voyage ?

Il n’est pas toujours facile de planifier un voyage ! Pour trouver de bonnes affaires en matière d’assurance voyage, il faut connaître la couverture dont vous avez besoin et comprendre les franchises. Grâce à notre guide complet sur l’assurance voyage, vous pouvez éviter les maux de tête et trouver exactement ce dont vous avez besoin auprès de votre assureur !

Décidez de l’assurance dont vous avez besoin avant de trouver des offres sur les sites de comparaison !

Vous emportez votre iPad en vacances ? La couverture bon marché de 10 € pour une semaine est inutile quand vous réalisez qu’elle a une franchise de 250 € et une limite d’article unique de 150 € et qu’elle ne vous donnera donc rien. En général, les polices d’assurance voyage couvrent :

  • les frais médicaux à hauteur d’au moins 2,5 millions d’euros (Europe) ou 5,7 millions d’euros (monde entier) ;
  • au moins 3 000 € pour l’annulation ;
  • et au moins 1 500 € pour la couverture des bagages.

Soyez raisonnable en ce qui concerne la franchise !

Il s’agit du montant que vous, l’assuré, devez payer pour tout sinistre. Si, par exemple, vous demandez 600 € et que la franchise est de 150 €, l’assureur verse 450 €. Si vous fixez une franchise élevée, la police sera moins chère, mais ne sera peut-être pas intéressante.
Certaines polices facturent une franchise « par section de garantie ». Par exemple, si vous êtes victime d’une agression, vous pourriez devoir payer une franchise de 75 € pour les frais médicaux et une franchise de 50 € pour la perte d’effets personnels. D’autres polices ne facturent qu’une seule franchise par sinistre, ce qui peut s’avérer beaucoup plus avantageux !

A lire :  L'assurance garantie loyers impayés du Crédit Mutuel

Vérifiez ce qui est déjà couvert par votre police d’assurance habitation ou votre banque !

Les polices d’assurance habitation comprennent souvent une assurance pour les biens personnels lorsque vous êtes loin de chez vous. Vous pouvez donc choisir de ne pas avoir de couverture pour les bagages et d’économiser de l’argent. Vous avez également la possibilité d’avoir une carte de crédit ou un compte courant qui comprend une assurance voyage, mais vérifiez que la couverture est suffisante pour vos besoins ! Les assurances « gratuites » peuvent parfois être très basiques !

Choisissez une assurance annuelle si vous voyagez plus de trois fois par an !

Si vous voyagez trois fois ou plus par an, l’achat d’une police annuelle qui couvre l’ensemble de vos déplacements en une seule fois vous coûtera probablement moins cher que l’achat de polices distinctes pour un seul voyage. Notez toutefois que les polices annuelles ne couvrent pas les randonneurs en voyage prolongé, elles couvrent généralement les voyages d’une durée maximale de 31 jours !

Assurez-vous que votre police d’assurance inclut les activités à risque !

De nombreuses polices excluent les « activités à risque », qui peuvent être :

  • l’équitation ;
  • la plongée sous-marine ;
  • le jet ski ou l’alpinisme.

Si vous partez en vacances au ski, assurez-vous que votre police comprend une couverture complète des sports d’hiver ! Les voyageurs indépendants devraient opter pour une couverture en cas de défaillance d’une compagnie aérienne régulière.
Si vous avez tendance à organiser vous-même votre vol et votre hébergement, plutôt que de réserver un forfait, il est important que votre assurance comprenne une garantie contre les défaillances des compagnies aériennes régulières et des fournisseurs finaux, qui vous protège en cas de faillite d’une compagnie aérienne, d’une société de villas ou d’un ferry après la réservation de vos vacances. Notez que même les polices cinq étoiles peuvent ne pas couvrir les défaillances des compagnies aériennes !

A lire :  L'assurance garantie loyers impayés du Crédit Agricole

Attention aux limites d’âge et aux exclusions médicales !

De nombreuses polices, en particulier les moins chères, n’assureront pas les personnes âgées de plus de 65 ans, même si elles sont en bonne santé et actives. La plupart des polices standards ne couvrent pas non plus les affections préexistantes. Ainsi, par exemple, si vous êtes asthmatique et que vous souffrez d’une crise en vacances nécessitant un traitement médical, votre police ne vous remboursera pas.

Informez votre assureur de tout problème médical en cours et répondez honnêtement aux questions ! Certains assureurs peuvent alors accepter de couvrir certaines affections moyennant une petite surprime ou, si votre état le justifie, vous adresser à un assureur spécialisé !