Quelles aides pour isoler son logement ?

Quelles aides pour isoler son logement ?

Bien que l’isolation d’une habitation puisse présenter de nombreux avantages comme des économies d’énergie, les travaux de rénovation énergétique ont souvent un coût onéreux. Des aides ont spécialement été conçues pour faciliter le financement de travaux. Découvrez quels sont les aides pour l’isolation thermique.

La Prime Énergie Monexpert

La Prime Énergie Monexpert a de nombreux avantages.

Qu’est-ce que la Prime Énergie Monexpert ?

La Prime Énergie Monexpert contraint notamment les fournisseurs d’énergie à réduire la consommation énergétique de leurs clients. Pour cette raison, il leur est notamment possible de financer des travaux d’isolation chez des particuliers.

Tout le monde peut prétendre à cette prime. C’est sans conditions de revenus. Néanmoins, son montant n’est pas fixe et pourra varier selon les travaux effectués et les revenus fiscaux du foyer.

Les travaux d’isolation pouvant être financés

Les travaux en question concernent notamment :

  • L’isolation thermique des murs
  • L’isolation des combles
  • L’isolation des fenêtres

La Prime Énergie Monexpert concerne des travaux dans des habitations construites depuis plus de 2 ans (résidence secondaire ou d’un logement principal).

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est le remplacement du Crédit d’Impôt Transition Énergétique et de l’aide “Habiter Mieux Agilité” de l’ANAH.

Il est possible de demander l’aide MaPrimeRénov’ afin d’effectuer des travaux d’isolation. Le montant alloué sera différent selon les travaux effectués, le revenu fiscal de référence et le lieu de résidence, car le barème entre les personnes vivant en Ile-de-France et en dehors n’est pas le même.

Il existe dorénavant un “code couleur MaPrimeRénov” pour rendre la lecture des barèmes plus simple.

Cette aide ne concerne que les ménages qui résident dans un logement qui date de plus de 15 ans et ne s’adresse qu’aux résidences principales. L’aide est cumulable avec la Prime Énergie Monexpert.

A lire :  Pourquoi faire une suite parentale ?

Quelles aides pour isoler son logement ?

L’Éco-PTZ

Avec l’Éco-PTZ (L’Éco prêt à taux zéro), vous pouvez bénéficier d’un crédit bancaire avec un taux d’intérêt à taux zéro. En effet, il est possible d’obtenir une somme pouvant atteindre les 50 000 euros à rembourser sur une durée de 20 ans afin d’effectuer des travaux de rénovation thermique.

Cette aide destinée à l’isolation est aussi accessible à tous. Vous devez aller dans une banque qui possède une convention avec le gouvernement pour pouvoir effectuer votre demande.

MaPrimeRénov’ Sérénité de l’ANAH

Cette aide de l’ANAH vise à permettre aux foyers de faire des travaux de rénovation thermique afin de gagner en performances énergétiques (un taux d’au moins 35 %). Elle concerne principalement :

  • Les personnes modestes bénéficient d’une assistance dans le financement d’un chantier d’isolation de 35 % du montant total HT des travaux. Le plafonnement maximum est de 10 500 euros.
  • Les occupants étant très modestes d’une assistance dans le financement des travaux de 50 % du montant total hors taxe des travaux. Le plafonnement maximum est de 15 000 euros.

Les foyers ayant un niveau de ressources en dessous ou égal aux plafonds de MaPrimeRenov’ Jaune sont perçus comme modestes. Un occupant de logement ayant un niveau de ressources en dessous ou égal aux plafonds de MaPrimeRenov’ Bleu est perçu comme très modeste.

Le chèque Énergie

Il s’agit d’une aide instaurée par l’état début 2018 qui succède aux tarifs sociaux du gaz et de l’électricité.

Cette aide tend à aider les ménages modestes à payer partiellement ou intégralement les factures de gaz et d’électricité. Ceci peut également être utilisé pour payer un artisan “reconnu garant de l’environnement” qui a été contacté pour faire des travaux d’isolation ou encore de rénovation.

A lire :  Comment nettoyer un tapis ?

Son montant est de 48 à 227 euros TTC. Les personnes qui en bénéficient reçoivent le chèque dans leur boîte aux lettres durant la saison printanière.

Valable dès sa réception jusqu’au 31 mars de l’année qui suit, il est possible d’allonger sa validité en effectuant un changement pour obtenir un chèque travaux étant utilisable durant 2 ans.