Il y a peu, Coca-Cola faisait savoir qu’il s’intéressait au cannabis, dont les principes non-psychoactifs pourraient entrer dans la composition des boissons bien-être. Les mots de l’entreprise ne sont pas tombés dans les oreilles d’un sourd, et a initié un déclic chez son principal concurrent. Aujourd’hui, Pepsi parle aussi d’investir dans le cannabis.

Un ingrédient incontournable dans le secteur des boissons

Le cannabis est aujourd’hui sous le feu des projecteurs. Les grandes entreprises de boissons considèrent que le fameux ingrédient est un incontournable. Si Coca-Cola a été le premier à faire part de son intérêt pour la plante, il n’aura pas été le seul à se pencher sur la question. Pepsi a aussi fait savoir que le produit l’intéressait, et que l’entreprise songeait à étudier sa croissance avec plus de rigueur. Selon le directeur financier de la société, Pepsi étudierait actuellement « toute opportunité de croissance » de la plante. Plus encore, elle « remuerait ciel et terre » afin de trouver ses possibilités de croissance.

Hugh Johnston, qui s’est exprimé sur CNBC, a fait savoir que Pepsi envisage de s’intéresser sérieusement à la question, et de comprendre toutes les particularités du cannabis. Toujours selon lui, l’entreprise ne serait cependant pas prête à faire part de ses découvertes avec le grand public.

Les éventuels projets que la firme envisage de lancer sur le secteur seraient donc fortement de l’ordre du possible. L’homme d’affaires a fait savoir cependant qu’aucune approche n’a encore été décidée à l’heure actuelle. Celui qu’il considère comme son plus grand rival a gagné une petite avance : Coca-Cola avait fait savoir au mois de septembre qu’il se penchait sur la croissance de la plante partout dans le monde.

Le principal but de ces recherches : trouver une façon de l’intégrer légalement aux boissons bien-être développées par la firme. Le principe non-psychoactif que le cannabis a à offrir représente ainsi un élément qui pourrait changer la donne pour les deux producteurs. L’engouement qui se constate sur le secteur de l’agro-alimentaire se confirme de jour en jour.

Des incertitudes au niveau de l’investissement

Si la plante s’impose comme le nouvel Eldorado du monde de la boisson, elle ne rassure pas forcément les investisseurs. Ces derniers font majoritairement face à des incertitudes. Bien que la grande majorité pense que le cannabis a de fortes chances d’être légalisée à grande échelle, d’autres estiment qu’il est encore trop tôt pour faire des affirmations quant à son avenir. Au Canada, cette légalisation est déjà en train de se confirmer : elle est prévue pour le 17 octobre, ce qui pourrait inciter d’autres pays à sauter le pas.

Aux Etats-Unis, la tendance a encore du mal à s’affirmer. Bien que l’Amérique du Nord ait déjà permis l’usage récréatif de la drogue, elle a encore du mal à se pencher pour son entière légalité. Au niveau fédéral, la plante reste en effet prohibée, ce qui met des bâtons dans les roues de Pepsi. L’absence de certitude au niveau de son statut juridique ne sert pas les intérêts de l’entreprise, qui ne peut ignorer ce que cela implique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here