Comment nettoyer ses oreilles ?

comment nettoyer ses oreilles

Se nettoyer les oreilles est une action que nous réalisons très souvent de manière machinale. Cependant, il est important de prendre ses précautions. En effet, les oreilles sont très sensibles, et procéder de la mauvaise manière peut vous causer des douleurs et des dommages élevés. 

Le nettoyage des oreilles permet d’enlever le cérumen qui s’est accumulé. Le cérumen est naturel, il est continuellement produit par le corps et vient se déposer au fur et à mesure dans le conduit auditif. Ainsi, le retirer permet d’éliminer les risques d’otites et autres infections. 

Les techniques pour nettoyer le cérumen accumulé dans son oreille

La règle principale à respecter concernant le nettoyage des oreilles est la délicatesse. En effet, le conduit auditif est très sensible, vous pouvez rapidement l’abîmer ou vous faire mal. 

Par conséquent, pour nettoyer efficacement vos oreilles, plusieurs techniques peuvent s’offrir à vous. 

Pour l’extérieur de vos oreilles, vous pouvez utiliser un coton tige, celui-ci vous permettra de nettoyer les zones les moins sensibles. Avec le coton tige, faites des mouvements circulaires, et évitez de rentrer directement dans le conduit auditif. Vous pouvez également utiliser un tissu préalablement humidifié, celui-ci vous permettra de nettoyer l’extérieur et l’arrière de vos oreilles. Ainsi, privilégiez un tissu doux et agréable. 

L’intérieur de vos oreilles doit être nettoyé avec beaucoup de délicatesses. Ainsi, la manière la plus simple et délicate pour retirer le cérumen accumulé dans vos conduits auditifs est d’utiliser de la vapeur d’eau pour le ramollir. 

Pour cela, vous placez votre oreille au-dessus d’un bol d’eau chaude et bloquer la vapeur à l’aide d’un linge, au bout de quelques minutes votre cérumen aura ramolli, et vous pourrez facilement le retirer à l’aide d’un mouchoir en papier humidifié.

A lire :  Comment dormir avec une tendinite à l'épaule ?

Si vos tympans sont en parfait état, vous pouvez aussi introduire directement dans vos oreilles du sérum physiologique et le laisser agir afin de ramollir votre cérumen. Pour le retirer efficacement, vous pouvez ensuite utiliser un kit d’irrigation d’oreille puis finaliser avec un mouchoir humide. 

Enfin, si vous vous rendez compte que vous avez une grande quantité de cérumens ou des douleurs aux oreilles, alors prendre un rendez-vous avec un ORL est largement recommandé, ce dernier pourra procéder à un nettoyage efficace, vérifier votre conduit auditif, mais également vous donner de nombreux conseils. 

Les pratiques à éviter lors du nettoyage de ses oreilles 

Les pratiques à éviter lors du nettoyage de ses oreilles 

Certaines pratiques sont très nettement déconseillées par les spécialistes médicaux et auditifs, et pourtant, elles sont encore beaucoup trop fréquentes. 

La plus fréquente d’entre elles est de se nettoyer la partie extérieure des oreilles, mais aussi l’intérieur du conduit auditif avec un coton tige. Le coton tige est, comme nous l’avons expliqué, très utile pour nettoyer l’extérieur, cependant, il peut causer beaucoup de dégâts à l’intérieur de vos oreilles. En effet, au lieu de retirer le cérumen accumulé, ce dernier le repoussera vers le fond de votre conduit, ce qui provoquera, au fur et à mesure, un bouchon important. 

Nettoyer ses oreilles trop souvent est également déconseillé. En effet, les oreilles sont autonettoyantes. Procéder à un nettoyage trop régulièrement risquera d’endommager votre conduit auditif et d’enlever le filme protecteur naturel présent sur vos oreilles. 

La nouvelle grande tendance concernant le nettoyage des oreilles grâce aux bougies auriculaires. Tous les spécialistes sont formels, cette pratique est dangereuse, et notamment à cause de la cire chaude qui peuvent rapidement tomber sur la peau et dans le conduit auditif en lui-même. Cela entraînera de fortes douleurs et lésions potentiellement irréversibles. 

A lire :  Comment mieux entendre sans appareil ?

Vous avez désormais toutes les clés en main pour procéder à un nettoyage efficace, afin de repousser les risques d’infections, mais également sans danger, en limitant l’apparition de bouchons.