La tendance 2018 veut que les marques se charrient entre elles. Cette fois, c’est le tour de Google de s’en prendre à Microsoft dans une pub qui ne peut que faire sourire. Au cœur de cette gentille agression : son Chromebook qui aurait de meilleures performances que les appareils Microsoft.

Attaquer pour mieux se valoriser

Mountain View continue à gagner des points dans l’univers des ordinateurs. Alors que le groupe commence à peine à réellement faire connaître son Chromebook, il décide de lancer une offensive contre ses premiers concurrents. Et comme tout le monde, Google se lance donc dans des attaques regroupant les clichés que l’on associe aux leaders du marché. Le format de la publicité vidéo est évidemment choisi pour véhiculer le message : la maison marque son public là où les PC enregistrent leurs plus grands défauts. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est efficace : en visionnant les vidéos, les spectateurs n’ont pas besoin de chercher bien loin pour comprendre à qui la firme s’en prend. Pour Google, le fameux sablier de Windows est pris à partie. Le message ne peut que passer, car cet élément est éternellement lié à l’attente interminable des utilisateurs lorsque leur système se met à ramer.

Les clichés qui parlent à toutes les catégories d’utilisateurs se succèdent : après les mises à jour intempestives qui vous gâchent la vie, la publicité met l’accent sur les fenêtres d’erreur qui s’incrustent sur chaque parcelle de l’écran. Entre autres fichiers corrompus, les utilisateurs se retrouvent avec un terminal dont les capacités tant vantées ne seraient donc pas assez satisfaisantes. Que ce soit en termes de vitesse, d’autonomie ou de capacités de protection, les ordinateurs fonctionnant sous Windows ne feraient donc pas le poids… tout comme ceux sous macOS. Car s’il y a bien une chose que Google veut faire comprendre, c’est que même Apple n’a pas la qualité qu’il peut proposer. Un peu présomptueux ? La marque ne tarit pas d’éloges sur les performances de son appareil, et marque des points en relevant les points qui énervent la plupart des utilisateurs.

Un terminal fiable et performant ?

C’est, en tout cas, ce que Mountain View tente de faire comprendre : si l’on se fie à cette publicité, le Chromebook serait LE dispositif parfait pour éviter les petits soucis de fonctionnement. Ses principaux arguments ne tiennent pas seulement à l’automatisme de sa mise à jour, ou à la fluidité de son système. Le produit offrirait également une protection exemplaire contre les virus, ainsi que d’une meilleure vitesse de chargement.

Pour Google, ces arguments rejoignent la rapidité du démarrage, la quasi-inexistence de ralentissements, ainsi que le nombre réduit de recharges nécessaires à son fonctionnement. Doté du fameux Fuchsia OS, le Chromebook n’aurait rien à envier aux OS Android et Chrome. Ce système pourrait, en effet, fonctionner sur n’importe quel support, y compris sur les smartphones disposant des configurations minimales pour le faire tourner.

comment créer une société offshore?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here