En 11 ans d’existence, Deezer a largement contribué à rendre la musique accessible. La plateforme made in France a réussi son pari, en faisant de sa dernière levée de fonds un succès. Celle-ci, qui a permis l’encaissement de quelques 160 millions d’euros, a largement contribué à la valorisation de l’entreprise. Aujourd’hui, Deezer pèse l’équivalent de 1 milliard d’euros, annonçant une expansion encore plus importante.

Une entrée remarquée dans le cercle des licornes

Il est rare de constater l’avènement d’une entreprise qui parvient à se frayer un chemin jusqu’au fameux club des licornes. Ce cercle très fermé compte désormais LA plateforme française qui a permis à de nombreux utilisateurs d’accéder à une bibliothèque musicale riche et variée. Connue comme étant une plateforme de streaming innovante, Deezer n’en a pas fini de surprendre. L’annonce récente de la levée de fonds qu’elle a organisée a permis d’évaluer une rentrée d’argent équivalent à 160 millions d’euros. Ce revenu supplémentaire a contribué à le propulser au rang de « licorne française », ces entreprises dont la valorisation dépasse le milliard d’euros. Parmi les privilégiés, nous retrouvons aussi bien Blablacar que Vente Privée, ou encore Criteo. Vente Privée, qui fait mieux que tous ses concurrents, peut se vanter de valoir plus de 2,6 milliards d’euros.

Pour Deezer, cet achèvement ne serait que le début d’une nouvelle aventure. En effet, la plateforme prévoit de se lancer sur un tout nouveau marché, sur lequel il a encore tout à prouver. Les fonds récoltés devraient, en effet, servir au financement de son expansion au Moyen-Orient. Le leader international du secteur de la musique ne cache pas son ambition de conquérir le marché, et de renforcer sa réputation au niveau mondial. Selon Hans-Holger Albercht, le projet pourrait bien se concrétiser dans les meilleurs délais.

Le marché visé est en pleine croissance, et permettrait à la firme de marquer son territoire dans des zones hautement stratégiques. La levée de fonds, qui a été administrée par Rotana et Kingdom Holding Company, représenterait une source d’investissement suffisante pour attaquer le secteur de front, et accélérer les démarches.

Un partenariat en vue entre Deezer et Rotana

Deezer ne prévoit cependant pas de se lancer au Moyen-Orient sans un minimum de connaissances sur ce qui l’y attend. L’entreprise n’aura pas cherché bien loin pour trouver le partenaire qu’il lui fallait. En effet, le numéro un français aurait passé un accord avec Rotana, afin d’établir un partenariat exclusif. Une stratégie qui a été pensée dans les détails, car cette nouvelle association faciliterait la diffusion de contenus audio, et vidéo.

En plus de lancer son catalogue au Moyen-Orient, Deezer pourrait ainsi bénéficier d’une expansion touchant l’Afrique du Nord. Au programme : des zones clé telles que la Turquie, l’Egypte, et l’Arabie Saoudite, dans lesquelles la plateforme aura toutes les chances de trouver ses marques. Notons que le choix de Deezer est justifié par le potentiel que ces marchés représentent, car favorables à un développement majeur du secteur du divertissement.