Ikea Suisse fait partie intégrante du groupe suédois Ingka. Implanté depuis 1973 en Suisse, ce groupe emploie à l’heure actuelle près de 2.800 personnes dans tout le pays. En 2010, le groupe avait déjà en son service environ 2.700 personnes, et a réalisé un chiffre d’affaires tout à fait modeste qui se situait à moins d’un milliard d’euros. Quelques années plus tard, et juste une centaine de salariés en plus, la filiale suisse réalise un grand exploit et se retrouve « championne de la productivité ». À l’issue de l’exercice décalé 2017/18 achevé fin août, le groupe aurait alors produit un chiffre d’affaires phénoménal (un nouveau record de vente), qui s’élève à 34.8milliards d’euros, soit 39.7milliards de francs, avec une hausse confirmée de 4.7%, alors qu’à l’exercice précédent, il avait connu un recul.

Ce succès s’expliquerait aussi par la mise en place du service « Click & Collect ». Un système bien pensé, qui permet aux clients de choisir leurs articles en ligne et de venir sur place les récupérer. Ce système a donc permis au magasin Ikea Suisse d’atteindre les 2000 commandes mensuelles. Cette croissance, et la diminution de la politique de prix ont fait que le chiffre d’affaires réalisé dans le domaine de service s’élève actuellement à 33 millions de francs. En gros, tous les domaines et services proposés par le groupe connaissent un franc succès cette année. Pour preuve, la filiale Ikea Food, qui s’occupe de commercialiser les produits alimentaires connaît aussi un développement de +2.4%, soit une belle recette estimée à 71 millions de francs.

En plus de ce système de vente en ligne, les services ont aussi joué un rôle très important dans cette réussite malgré un marché difficile. Le chiffre d’affaires général a connu une augmentation de 1.7% dont 21% grâce à l’e-commerce et 12% au service. Simona Scarpaleggia à la tête de la filiale suisse est très fière de ses résultats. Lors d’un communiqué qui a eu lieu mardi dernier, elle a même affirmé que : « les investissements dans la qualification numérique de nos collaborateurs ont porté leurs fruits dans les services et les activités en ligne ». Elle a même ajouté que la numérisation est pour elle, une opportunité à saisir et non un ennemi. Cependant, ses 2.800 salariés n’ont pas de raison de s’affoler pour l’instant, car le groupe ne prévoit aucune réduction d’effectif pour le moment, et s’engage même à faire en sorte que la numérisation puisse même au contraire, faire bénéficier ses employés.

Pour rassurer les plus soucieux de l’environnement face au rapport qui a révélé qu’Ikea utilisait 1% de la réserve mondiale de bois, le groupe a déjà prévu plusieurs solutions destinées à résoudre cette préoccupation plus que légitime. De ce fait, Ikea a mis en place une filière de reconditionnement et de recyclage de produits, et va même proposer très prochainement la possibilité de location de meubles. Le concept va être adopté par l’ensemble des groupes Ikea éparpillé dans le monde entier, et donc aussi par la filiale suisse, sans pour autant avoir une date de lancement précise.

comment créer une société offshore?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here