Les révolutions initiées par Free dans le domaine de la téléphonie mobile ont radicalement changé le paysage. L’opérateur, qui s’est toujours démarqué par sa capacité à proposer des offres low-cost, veut aujourd’hui lancer des nouveautés qui font beaucoup parler.

Des nouveaux termes de location

La firme a su séduire ses abonnés grâce à des offres de location de smartphone plus ou moins pratiques. Ceux aujourd’hui en vigueur permettent aux utilisateurs de s’approprier un smartphone pour 24 mois, contre un forfait mensuel de 19,99€ par mois. Les termes de ces locations ne semblent cependant plus répondre aux demandes actuelles. En effet, l’opérateur serait coursé par des concurrents de plus en plus agressifs, qui ne reculent devant rien pour gagner de nouveaux abonnés. Depuis quelques années, la guerre entre les fournisseurs fait rage.

Malgré ses bas prix et sa popularité, Free ne déroge pas à la règle. Tout comme ceux qui ont dû faire face aux nouveaux venus toujours moins chers et toujours plus accessibles, la maison y aura laissé des plumes. Et pas qu’un peu : près de 70.000 abonnés, passés à des offres concurrentes d’entrée de gamme, ont piqué l’opérateur au vif.

Chez Bouygues comme chez SFR, les offres à 5€ séduisent. Ses concurrents, qui ont longtemps vécu dans l’ombre du fournisseur low-cost, veulent aujourd’hui prendre leur revanche grâce à des tactiques aussi agressives qu’efficaces. Pour Iliad, le ton est donné : il est devenu primordial de se positionner, et de proposer quelque chose de plus intéressant. Le choix de lancer de nouveaux termes de location de smartphones figure parmi les nouveautés que le géant souhaite mettre en place. Les détails de ces nouvelles offres commerciales n’ont pas encore été dévoilés. Pour la maison, ce positionnement fait pourtant suite à une victoire notable. Luttant depuis longtemps contre les offres mobiles subventionnées, Free a gagné des points face à SFR qui a finalement dû dire adieu à des « offres inadaptées ».

Free évoque le 5G

Et ce n’est pas tout : loin de se laisser démonter face à l’avancée plus rapide de ses concurrents sur les couvertures 4G, l’opérateur évoque les prochains virages importants. Celui des réseaux 5G s’impose de lui-même : Free aura pourtant gardé une discrétion qui inquiète aujourd’hui encore ses abonnés. Craignant de ne pas profiter de cette nouvelle technologie en même temps que les suiveurs des autres opérateurs, ses abonnés ont émis des réserves quant au possible basculement des zones actuellement couvertes.

Le lancement de cette technologie serait pourtant envisageable. Dans un communiqué, l’opérateur fait état d’une couverture de 90% des sites prises en charge. Celles-ci concernent essentiellement les zones de forte densité, couvertes par la fibre. Les données statuant d’une prise en charge des réseaux au cuivre VDSL ne seraient ainsi pas confirmées. Selon Free, le lancement de la 5G reste une priorité qui lui permettra, par la suite, de dévoiler des offres concurrentielles, répondant mieux aux exigences du marché.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here