À ses débuts, Amazon semblait être un projet fou. Près de 24 ans plus tard, la plateforme de vente en ligne continue sa success story. Aux Etats-Unis, Amazon poursuit un développement qui ne laisse pas de marbre : si beaucoup ont tenté de le copier, aucun autre site de vente n’est parvenu à l’égaler. Aujourd’hui, le géant règne sur près de 49% du marché américain.

Une expansion qui n’est pas prête de s’arrêter

Qui aurait pensé que la première transaction en ligne réalisée par un citoyen lambda va initier un mouvement qui prendrait autant d’importance, bien des années plus tard ? Pionnier et éternel innovateur, Amazon réussit l’exploit de détenir un peu moins de la moitié du marché du commerce en ligne aux USA. La performance n’est pas anodine : véritable géant dans son domaine, le site est devenu une solide référence que ses nombreux concurrents ont tenté de surpasser, en vain.

Aujourd’hui, la plateforme est devenue une marque qui vaut son pesant d’or : son développement est un cas d’école du rêve américain. Et ses utilisateurs ont été les premiers à être témoins de son évolution : en quelques années, le concept s’est largement développé, et s’est imposé dans le paysage commercial.

Dans le monde de l’e-commerce, le site est une pointure dont personne ne semble pouvoir arrêter l’ascension. Il y a quelques années, les internautes pensaient assister à l’apogée d’un site qui n’avait plus rien à prouver. C’était sans compter sur l’ambition indomptable de ses équipes : le développement d’Amazon a continué de surprendre, en explosant littéralement. Le site américain impressionne par sa capacité à prendre les devants. La confiance du public, tout comme la qualité de ses services, ont largement contribué à confirmer sa position de leader. Sa renommée s’est également imposée hors de la toile : s’il contrôle une part importante du secteur du retail en ligne, il est aussi parvenu à trouver sa place dans le commerce de détail hors ligne. Le numéro un des ventes tous produits confondus regrouperait l’équivalent de 5% du marché sur ces deux domaines.

Loin devant Apple et eBay

S’il ne parvient pas encore à dépasser les chiffres avancés par Apple en termes de capitalisation, la maison est assez performante pour passer loin devant la marque à la pomme en termes de dominance sur le marché. Ebay, qui détient la troisième place, reste un concurrent d’envergure qu’il surveille de près. Les chiffres d’affaires réalisés par Amazon sont tout aussi impressionnants : les chiffres qui circulent sont titanesques, et près de 68% d’entre eux sont réalisés par le seul biais de sa marketplace.

Quant aux ventes directes, elles culminent actuellement à environ 32%. Si les records mettent l’eau à la bouche de n’importe quel entrepreneur, ils ne représentent pas encore le maximum de ce que la boîte peut faire. Il est ainsi prévu que ce chiffre soit encore revu à la hausse pour l’année à venir. En 2019, les ventes en direct pourraient bien doubler, renforçant le parcours du site sur le marché hors ligne.