Partout où l’on va, de nombreuses publicités et affiches nous incitent à participer à l’évènement du mois qui a eu lieu aujourd’hui même : le Black Friday. Cette journée a spécialement été conçue pour attirer des clients en masse en leur proposant des offres plus qu’alléchantes. Néanmoins, cette surconsommation peut avoir des conséquences néfastes sur notre environnement. Par ailleurs, des ONG ont choisi de contrer. Ainsi, celles-ci lancent un appel en invitant la population mondiale à ne rien acheter pour sauver la planète « pour sauver la planète, n’achetez rien ». Nous vous en disons plus sur cette alternative que proposent les ONG le « Green Friday ».

En quoi consiste le Green Friday ?

Le Green Friday est un mouvement qui a été créé en France en 2017. Selon ce dernier, le Black Friday n’inciterait qu’à la surconsommation. «On avait le sentiment qu’il fallait lancer l’alerte sur cette journée du Black Friday, qui prend malheureusement de l’importance en France » déclare Anémone Berès la coordinatrice de ce mouvement. En effet cette dernière a même ajouté que «La surconsommation est complètement déraisonnable. Il existe des alternatives responsables, on peut consommer sans gaspiller »

L’association Greenpeace approuve également ce point de vue, c’est d’ailleurs pour cette raison que le coordinateur de la campagne Robin Perkins déclara « Nous croulons déjà sous les affaires – dans nos penderies, nos garages, nos cuisines – et on nous incite à acheter toujours plus de vêtements, de gadgets, de nourriture, de plastiques à usage unique, de jouets, de voitures » et bien évidemment cela ne ferait que favoriser grandement la «pollution, au changement climatique, à la destruction de l’habitat local et de l’environnement »

Toutefois, comme le mouvement Green Friday n’a été créé que très récemment, il est encore difficile de déterminer son effet. Mais dans tous les cas, cet événement reflète directement la lutte contre le consumérisme qu’applique une bonne partie de notre société.

Des entreprises suivent le mouvement des ONG

Une bonne centaine de sociétés en France se sont également engagées à ne pas participer au Black Friday en n’effectuant aucun rabais sur leurs produits. Parmi ces entreprises, nombreuses ont sensibilisées leur clientèle sur le commerce équitable ou l’insertion sociale. Le Café Michel, Ordi solidaire, Lamazuna, Extramuros, Ressourcerie créative, font partie de ces entreprises en question.

La célèbre enseigne de meubles La Camif est également contre le Black Friday, et pour marquer « un signal très fort » celle-ci a carrément fermé son site pour l’occasion. Notons qu’elle l’a aussi fait l’an dernier. Emery Jacuilaut a d’ailleurs déclaré pendant une interview consacrée à la BFMTV « On s’est dit qu’il fallait réveiller les consciences, passer à l’action. On n’est pas dans la ‘déconsommation’ mais dans la consommation responsable. C’est à la hauteur des enjeux et au cœur de la mission de la Camif, qui est de développer une consommation plus responsable ». Ainsi, au lieu de travailler ce jour-là, les employés de l’entreprise peuvent consacrer leurs journées à des associations.

comment créer une société offshore?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here