Après que Facebook et Amazon aient à nouveau fait face à des scandales liés à la confidentialité des données personnelles de leurs utilisateurs, les personnalités du secteur technologique fustigent leur manque de rigueur. Après que le créateur du web a dévoilé son projet de lancer un coffre-fort numérique permettant de protéger les données personnelles des internautes, c’est au tour d’Apple de se prononcer contre les géants du web.

Google « raconte des conneries » aux utilisateurs d’Android

C’est, en tout cas, ce que Tim Cook a récemment dit face aux médias. Le PDG d’Apple, qui affirme que l’entreprise ne s’adonne pas à la collecte de données personnelles, n’a pas hésité à faire part de son mécontentement quant aux pratiques du moteur de recherche. L’homme d’affaires l’affirme haut et fort : Apple ne s’intéresserait pas aux informations personnelles de ses utilisateurs. Que vous possédiez un Macbook, un iPad ou un iPhone, vous êtes donc théoriquement protégé contre d’éventuelles pêches aux informations pratiquées en interne.

Si le but de l’annonce a été de faire comprendre la position d’Apple par rapport aux polémiques actuelles, Tim Cook a aussi profité de l’occasion pour tacler Google. Ce dernier, qui ne se cache plus de collecter les données de ses utilisateurs sous une forme ou une autre, possède une base de données inépuisables grâce à la fidèle communauté Android.

Le PDG de la marque à la pomme se veut rassurant : « Notre travail n’est pas de construire un profil détaillé de vous », lance-t-il à l’attention de ses users. Selon lui, Apple se contenterait ainsi du strict nécessaire : l’entreprise chiffrerait aussi le peu d’informations qu’elle possède sur ses usagers, afin que leurs données personnelles soient entièrement sécurisées.

L’annonce, qui n’est pas la première dans laquelle le patron de la firme communique son désir de se démarquer de son concurrent, tente de rassurer une partie des internautes. Tim Cook poursuit en affirmant que son entreprise ne lis pas les messages de ses utilisateurs, car elle ne considère pas ces derniers comme des produits.

Un tacle discret envers la concurrence

Google Assistant a récemment dépassé les performances de Siri, et s’impose comme la nouvelle référence en intelligence artificielle sur mobile. Pour Apple, la politique de son concurrent est claire : elle consisterait à faire croire aux utilisateurs qu’il est indispensable de collecter leurs données, afin que l’amélioration des services puisse réellement être pertinente. Selon Tim Cook, tout cela ne serait « qu’un tas de conneries » que Google utilise pour essayer de faire passer la pilule. L’homme d’affaires incite les internautes à ne pas croire en ces arguments fallacieux, et à ouvrir les yeux.

Bien que Tim Cook ne prononce pas explicitement l’identité de son concurrent, de sa technologie ou de son OS, le doute n’est pas permis quant à l’organisme visé. Pour Apple, le plus important reste de garder les données personnelles sur les terminaux. Il affirme également qu’une loi sur la protection d’informations devient indispensable aux Etats-Unis, et que le Congrès devrait faire en sorte de concrétiser cette solution avec l’aide des entités high-tech sur le territoire.

comment créer une société offshore?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here