Finance

La Bourse de Paris toujours bien orientée mercredi à la mi-journée

mm
Written by Nils Granier

La Bourse de Paris restait toujours bien orientée mercredi à la mi-journée (+0,62%), les yeux tournés vers les Etats-Unis où sont attendus dans l’après-midi les chiffres de l’inflation pour le mois de janvier.

A 12H08 (11H08 GMT), l’indice CAC 40 gagnait 31,87 points à 5.141,11 points, dans un volume d’échanges d’environ 873 millions d’euros. Mardi, l’indice avait fini sur un repli de 0,60%.

La cote parisienne a ouvert dans le vert en maintenant cette tendance tout au long de la matinée.

«Etant donné que l’inflation a provoqué quelques sueurs froides au marché il y a peu», les chiffres sur l’inflation seront «analysé(s) de près par les investisseurs», ont rappelé les analystes de Saxo Banque.

Un chiffre supérieur aux attentes pourrait de nouveau alimenter les anticipations d’accélération du resserrement monétaire par la banque centrale américaine, entraînant par la même occasion la tension du marché obligataire.

Mais à l’inverse, un chiffre «en ligne (avec les prévisions des experts, ndlr) ou sous le consensus pourrait permettre à la volatilité de baisser encore d’un cran», ont précisé les analystes du courtier Aurel BGC.

Parmi les autres indicateurs, au sein de la zone euro, la croissance du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a atteint 2,5% en 2017, soit son niveau le plus élevé depuis 10 ans.

La production industrielle dans la zone euro a pour sa part continué sa progression en décembre, enregistrant une hausse de 0,4% comparé à novembre.

Du côté des valeurs, Danone gagnait 0,59% à 64,26 euros après avoir annoncé qu’il allait ramener sa participation dans le spécialiste japonais des produits lactés Yakult à environ 7%, contre un peu plus de 21% actuellement.

Bic était en petite hausse (+0,24% à 85,20 euros). Le PDG du groupe, Bruno Bich qui aura 72 ans en octobre, soit la limite d’âge fixée par les statuts du groupe, quittera ses fonctions le 16 mai, et son fils Gonzalve, 39 ans, va lui succéder à la direction générale.

Natixis, la filiale du géant bancaire mutualiste BPCE, reculait de 1,08% à 6,99 euros malgré un bond de plus de 20% de son bénéfice net annuel à 1,7 milliard d’euros en 2017. La maison mère a pour sa part subi une chute d’un quart de son bénéfice net et un léger recul de ses revenus.

Engie était en hausse de 1,20% à 12,65 euros. Le conseil d’administration du groupe énergétique a choisi Jean-Pierre Clamadieu, actuel dirigeant du groupe belge de chimie Solvay, comme futur président pour succéder à Gérard Mestrallet.

Crédit Agricole SA était pénalisé (-3,29% à 13,51 euros) par un bénéfice net en légère hausse en 2017 mais un peu inférieur aux attentes à l’issue d’un exercice chahuté par divers éléments d’ordre fiscal.

DBV Technologies s’envolait de 39% à 45,76 euros galvanisé par les avancées enregistrées en vue de sa mise sur le marché de son produit phare le Viaskin Peanut aux Etats-Unis.

Rexel affichait son optimisme (+7,69% à 14,64 euros), les investisseurs saluant les performances du groupe au quatrième trimestre 2017, avec un notamment une accélération de la croissance des ventes, de 5,4% en données comparables et à nombre de jours constants.

About the author

mm

Nils Granier

Prof d'économie et gestion, je rédige des articles pour Hyperconnectes.fr dans toutes les rubriques du site selon l'actu du moment.

Leave a Comment